Créer un site internet

gaillon, aout 1944.

   

     GAILLON , Aout 1944.

     Rien à voir avec la Ligne Maginot, ou le fort du Chénois, mais à voir avec la guerre

     Gaillon, c'est une petite ville de Normandie, pas trés loin de la Seine, et de Vernon,...et des plages du Débarquement de Normandie ( pas le seul, il y a celui de Provence ! aussi).

     Donc fin Aout 44, à Gaillon ou ses environs, il y avait des gens...qui se souviennent:   -" J'étais petite, avec mon grand-père; on avait mis la table dehors, sous les arbres, il faisait bon cette fin Aout. Tout d'un coup, on a entendu un grand bruit de ferraille sur la route, derrière; et on vu passer un char énorme; puis d'un seul coup, du fond du ciel, nous avons entendu un grand bruit de moteur, et des tacata assourdissants; c'était un avion qui fondait à pleine vitesse sur le char qui roulait sur la route; nous sommes rentrés trés vite à l'abri; puis, plus de bruit, plus d'avion, plus rien, que les oiseaux qui chantaient. Mongrand père, en fin d'aprés midi, est allé voir sur la route, à 200-300 mètres; le char était dans le fossé, vide, pas brulé; il a appelé, pas de réponse, a regardé un peu dedans, de la toiture de la tourelle, vu personne, et s'en est retourné; l'équipage allemand avait abandonné le char, parti dans la nature, envolé..."

   - " Le lendemain, mon grand-père, aux champs, travaillait; il a vu un petit avion américain, avec une étoile blanche, qui passait bas au dessus des arbres, lentement; puis il entendu un autre avion, de la même taille que l'américain, passer rapidement, foncer, puis il l'a vu tirer sur l'américain; l'appareil s'est mis à trainer de la fumer, puis à partir vers le sol; le pilote a vu mon grand-père et a levé la main; pour la dernière fois; dans la second, l'appareil s'écrasait au sol; mon grand-père a couru ver le site de la chute, peu éloigné; il y avait d'autres personnes avec; le pilote était mort, tué net, sa cervelle avait sauté...Les Allemands sont arrivés trés vite sur les lieux pour prendre armes, papiers, et corps du pilote américain"...

    Mais, néammoins, Gaillon, Evreux, Vernon et cie, Vernon ayant été copieusement bombardé, et ville détruite, Gaillon était dans la zone de marche et d'attaque de la 5 eme D.B U.S, delta bleu en insigne, et de la Brigade PIRON ( mais les Belges "marchaient " avec les Britanniques, plus au Nord). La 5 eme D.B U.S qui montait vers le Nord-Est a subitement fait un quart de tour, puis 150 à 200 km pour aller libérer les Ardennes, Charleville, le 3 Septembre, Sedan, le 5 septembre, Carignan, puis " chasser" les Allemands du P.O de Villy-la Ferté et du radar du fort du Chénois; ils étaient partis trés vite, en faisant péter les deux tourelles d'artillerie modéle 1905 du fort du Chénois...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site