Le fort du Chénois

      

 

 ---   Fort CHENOIS  : le SEUL et UNIQUE FORT d' ARTILLERIE MAGINOT des ARDENNES et de la MEUSE.                

        "    Vous avez des ennemis  ?   Tant mieux  !  Celà prouve que vous vous êtes battus  pour une cause qui le mérite  "  Winston CHURCHILL.

   Eintritt-Feste in winter mitt Schnee.  Dsc03472 1

ATTENTION : arme fausse ( de "chez faux") : tube de un pouce de chauffage,corps en support de panneaux routiers-ferraille, bois de bois , fait à la râpe à bois aprés la scie, illusion ! Navré , mais les Allemands-Todt ont tout piqué-raclé! Si l ' illusion est parfaite , surtout ne vous méprenez pas ; c' est tout simplement que nous sommes de bons acteurs, et que nous faisons " des trucs" ( ou des tours !....?) à partir de rien...Nous pensons , seulement....( quelle prétention ...) ( voir Vauvenargues , Officier , moraliste , mort prématurement à l ' âge de 31 ans). .....Et , fin Avril 2016 , une trés fausse arme a été volée ; et le pire , sans aucune effraction visible ! ( visible ! ); au fou !...... " Des fermetures inviolables ! " .....Allez barrer la route  , aux curieux... Quelle idée d' avoir planté sa tente au milieu d' une autoroute, pour être seul, hors du bruit ?........( volés : deux copies laides en tubes- bois-plastique de F.M et deux boitiers de raccords SNCFvenant d' un parc à ferraille ! que peut-on faire de çà ? si ce n ' est pour affirmer : " vous n ' êtes pas chez vous , casse toi, on va tout casser pour t ' énerver , afin que tu te venge !"  - réponse : " merdeux" )

                                           Et :     DE   LA MÊME   FACON  QUE ::

                                   "    IL FAUT SAUVER   LE SOLDAT    RAAN

                         IL    FAUT   SAUVER   LE    FORT   DU     CHENOIS .."...                                            

   Samedi 19 et Dimanche 20 Septembre 2015 , Journée du Patrimoine ; " c' est ouvert" ; ainsi que pour des groupes le 10 et 11 Octobre au Forum international de la Fortification de Montmédy...( 5 personnes par groupe)

  Wp 001623  20 février 2016 , en lieu et place du 21 Février , centenaire du d&but de la bataille de Verdun : marches sur : P C DRIANT , Beaumont en Verdunois , puis lignes Bois des Caures , et leurs voisines , à 20 mètres , lignes bétonnées allemandes ; boue , pluie , + 4 ° C, "in situ" ; aprés midi , VF du Tacot , ravin de la Fausse Côte et fort de Douaumont ; tout çà , au pas de course ( demi-course !); déjà foule , avant l' arrivée des marquis , TL , officiels , semi-officiels, invités  , et triés sur les volets, zautorités et corps constitués , etc etc ; barrières barricades , gendarmes , Vigipirate,.....Six du Chénois et huit du Cercle de Donchery et huit invités " triés sur le volet" ; nous avons refusé du monde ; re- visite au mois de Mai ....( un groupe de 20 , dans les bois , c ' est largement suffisant , d' autant plus qu ' il y a moult dangers , entre la boue , des restes de guerre, etc ; et comme nous voulons rentrer avec tout le monde en bon état , on se limite à 20 , soit une demi- section de fantassins; au delà : beware , danger , pozor ; car il faut activer les fatigués et freiner l ' enthousiasme des exhubérants, ou des decouvreurs ; car c ' est là que le faux -pas apparait... ) .

 

 

    PATRIMOINE SAMEDI 19  et DIMANCHE 20  SEPTEMBRE 2015 ;

 

 

 

     FORUM INTERNATIONAL DES FORTIFICATIONS MONTMEDY  CITADELLE    SAMEDI 10 ET  DIMANCHE  11 OCTOBRE 2015 .

 

                   VOIR OFFICE DU TOURISME DE  MONTMEDY   CITADELLE   VILLE HAUTE ;

 

:    

  Les 10 et 11 Octobre , lors du Forum de Montmédy : :251 visiteurs.....et une bonne quarantaine de visiteurs ont grimpé les échelles de la cloche GFM gauche , activée et sécurisée, ..".pour voir les feuilles des arbres de plus haut" ; il y manque , quand même, le téléphone, le porte voix, les épiscopes, le tuyau d' évacuation des étuis tirés ( mais , on n ' y tire pas ) ..;.le F.M- faux- et la lanterne-lumière   sont restés au bas, avec le seau à étuis ( quand même !) ..

 

 

 

.....181 Visiteurs les 19 et 20 septembre 2015 ! qui dit mieux ? les gens sont impressionnés par le volume intérieur -accentué par le vide du sous-sol-, l' énormité de la porte cuirassée"-unique-.Ils sont trés interéssés plus par la vie des hommes, leur couchage, la nourriture, l ' espace, le service ,ainsi que par les obus ou bombes qu ' ils pouvaient ramasser sur le dos, ou sur le fort, plutôt que par les armes, canons, pétoires , etc...Et égalemnt , ils sont trés surpris par le fait  qu ' il y avait du chauffage électrique - même petit-, une cuisine avec :cuisinières électriques, cafetiéres, percolateur, épluche patates, , grill ,rotissoire, fours, frigos , chauffe eau électrique,..hottes aspirantes..toutes choses qui ne sont apparues en France ( et en Europe) que trente ans plus tard , en 1960-65 chez " la ménagère"....Petite expo sur cinq panneaux sur la vie des chauves-souris en général , et explications sur les betes^ qui vivent au fort à B 1 en particulier.(13 Octobre  2016 : cette chose ne se reproduira plus , aprés avoir été traité  comme des rien-du-tout par les écolos-nature pour lesquels nous travaillions en toute complicité de notre part ; mais pas de la leur.....Amen).

 

 : - Certains visiteurs , plus courageux, ou équipés de bonnes chaussures, sont allés sur le dessus du B 1; puis , en marchant une centaine de mètres sur la petite route d' Herbeuval, voir-apercevoir des trois casemates d' infanterie B 4 B3 B2 et la cloche GFM qui dépasse de la toiture de la casemate d' artillerie du bloc B 5 , tourelle matérialisée par une mangeoire à foin ( avant 1983 , on ne voyait qu ' un épais et énorme buisson d' épines, toutes englouties à l ' hiver 1983 dans le puits béant de la tourelle, détruite).

 

 

             Et également , ce fort est le seul fort Maginot couronné par un radar Luftwaffe , spécialisé dans la couverture et guerre électronique pour la chasse de nuit( système Himmelbett -idée du général Luftwaffe Kamhuber ) ; voir site "Cercle historique du Chénois"- Himmelbett ; terrain et bois communaux; faire attention à la flore et à la faune, aux riverains ! merci. Ce petit radar , Wursbourg de 3 m d' antenne ronde , était lié à la station Drache de Bréheville-Brandeville , Est Dun sut Meuse. Bases du radar Freya , hauts de Bréheville, Meuse. Ancien camp allemand , ruines de briques, " piscine", rien.

Wp 001221

                                                        salle sous-sol

Cette salle , en sous-sol du bloc B 7 -Entrées , en trés grande partie ferraillée , sauf l ' appareillage des translations de la P.E.V- porte à effacement vertical- ( on aperçoit le couple de " targettes à crémaillére" qui verrouillaient la PEV en position haute, et des guides de translation )  comprenait : -  une partie des filtres à air , - l ' aérorefroidisseur , situé sur la gauche de la présente salle , - une cuve à fuel pour tandem , en secours des moteurs diesels de l ' usine ( 5-6 M3 environ) , une " chambrette" à quatre couchages au niveau de la porte qui méne au blockhaus, à gauche ( cloison détruite)  et un atelier de conditionnement des cartouches de 75mm; les autres filtres se tenaient dans une salle, invisible sur la photo, à gauche, ainsi que d' autres sur le devant de la mécanique de la PEV . La PEV , poids , plus d' une dizaine de tonnes ,se situe dans une fosse derriére le caisson rectangulaire sombre , qui contenait la commande actionnant la PEV , et manivelle , en équilibre indifférent ( pas actuellement :contrepoids et porte sont dans leurs fosses, des idiots ayant torché les chaines de retenue, soit une centaine de kilos..de fers à récupérer ! quelle gloire..!)   - Les deux socles " plus gris"  sont la base de la cuve et aussi le reste d'un groupe électrogène installé  plus tard par les Allemands vers 1940-41 ? pour leur usage , en garnison.  . La petite " piaule" pour quatre hommes, étaient le refuge des  hommes " de main" - les " ouvriers" du bloc B 7 ; c'est littéralement  un "placard à balais"; " c' était pas le Club Med".; mais , enfin , même si c' est bruyant , " c' est sec , c' est chaud, et c ' est à l ' abri"...Ce qui ne sera pas le cas dans la triste retraite que l' on va leur demander d' accomplir , à partir du 13 Juin 1940, et ce , jusqu ' au 22 Juin ( puis cinq ans de vie  de prisonniers , vie en moins) , véritable chemin de croix....non reconnu qui plus est !

  L' atelier de conditionnement des cartouches de 75 mm se trouvait au niveau d' autres  bases en béton couchées au sol, et détruites malmenées, salle-magazin du fond ( " dans le dos"); cette salle a été détruite lors de l ' évacuation ; de multiples éclats constellent murs et plafonds de cette salle ( destruction de casiers d' obus ?) ; on y montait des obus , à balles , ou explosifs, sertis," à la demande" , ( par économie ? essais ?...)( d' aprés témoignages ....) . Derrière , se situe une salle ,avec voie ferrée, où on déchargeait les cartouches , de leurs caisses en bois ( à neuf coups)             ( de couleur bleu marine sombre , sauf celles datant de la 1ére G.M , en "vague" bleu horizon ) ( " on a une, sauvée du brasier ! et mise à l ' abri ")( et une autre , brocante à presque 1000 km ! ?" par quel hasard a-t-elle attéri dans les Landes ??? ) ( gardées " au chaud ! ")  pour les transvaser dans les racks-casiers à 50 cartouches , direction les deux soutes du B 5, en transitant par le monte-charge et le petit train et ses lorrys . Plus sur la droite : W.C , lavabos ,et grande cuve à eau en fosse de 30 M3,; la chambrée de piquet ,six lits - humide, et ex ratelier d' armes, fusils., ( " sur les plans officiels , marquée : magazin ....; les filtres sont ailleurs que  chez " les filtres" , à la place il y avait un transfo et des armoires électriques...et l ' aérorefroidisseur était ...ailleurs, sous le blokhaus..... L ' armée " se cherchait" , et le Génie essayait d' oeuvrer à moindres coûts... L' aérorefroidisseur "pompait l ' air sale  et humide du fort ( pas tout) et refroidissait ( et traitait ) cet air avec de l ' air puisé dans le fossé , par une grande bouche, passage dans un grand couduit en tôles , puis éjection par un grand conduit passant dans le sous sol du blockhaus, et éjection par le fossé diamant et par une cheminée.

 Il y avait le local-radio-détection du trafic ennemi ; le sergent ZEBERT y a officié pendant un an.( " et en un an "de cave", ses cheveux blonds sont devenus blancs", dixit son fils.Jean-François..." il fonctionnait en radio , nécessairement en Morse , en" Code Q"..)

- le Code Q est un système à trois lettres , commençant toutes par Q ; les deux autres lettres , toutes différentes , correspondent à des mots établis , des phrases ou des codes ; ce système , qui n ' est plus utilisé , comme d' ailleurs le système Morse , supprimé internationalement il y a une dizaine d' années seulement , permettait de communiquer - en Morse- trés rapidement, palliant au manque de rapidité du TI TI TI TA TA, lent , mais précis, et à action trés lointaine, et surtout : "tous temps" ;, tant qu ' il y avait une antenne ! et un peu de " jus" , les communications passaient ; la portée en Morse est en effet plus du double de la portée en phonie , et il n' y a aucune possibilité d' erreur et de confusion ; le "trafic radio " se faisait entre gens initiés, qui se connaissaient , et les communications étaient rapides et trés compréhensibles ( à l ' opposé du système en phonie- " armée (- no comment) ": " Ici Goma , j ' epelle Golf Oscar Mike Alfa , comment me recevez vous , à vous ,parlez " ; et bzz-bzz-bzz; ....et quand la communication était passée , l ' ENI était sur vous ( ou sur soi !).....

  - La " mécanique" du sous-sol était gérée par deux sous-officiers, logeant juste au dessus , au RdC, et accédant directement " par une trappe à eux" ( pas une colonne de pompiers !) par une échelle à crampons ( et , comme les radios, dormant dans des lits normaux , en 80 ou 90 cm, avec un matelas , et non " les couchettes de train de 3 eme classe" des soldats, en 60 cm,, couchettes non attribuées....! ( " à la guerre , comme à la guerre ") Ils mangeaient " à poste" , sur place , et ne descendaient dans les bas que pour prendre une douche , les douches - chaudes- rares en France en 1935-40 !  ; petit atelier attenant - reconstitués tout çà ! : établi , perceuse à colonne, chalumeau oxy-acétylénique ( H.S ! on a mis le chalumeau H.S, et les tuyaux -rouge-bleu de 40 -ans.! même l ' étau est out (" on va pas mettre des outils Hilti ! quand même...et du champagne au frais ? ) )...Entrée typique des Nouveaux fronts, d' aprés 1936 ; mais à l ' intérieur , nombreuses choses différentes ( ne serait-ce que par un deuxième sous-sol - cuve à eau , des siphons en béton , et un recoin-trappe.,?....)( en oubliant d' installer deux petits monte-charges, par manque de sous )( et ZERO soute pour les munitions - dans chaque bloc- ce qui représente un sérieux danger d' explosion par sympathie ....Ce fait s' est passé à Villy la Ferté, au bloc 2 , où des charges allemandes, jetées par le GFM ouverte-blessée, ont fait exploser les obus de 50mm de mortier de cloche , entreposés au pied du GFM; résultat catastrophique : l ' explosion a cassé les murs internes, soufflé les lits du dortoir , incendié la literie ,soufflé-gonflé les cloisons en fer de la cage d' escalier, et paniqué tout le monde , d' où : non fermeture de la porte étanche, d' où , descente de gaz nocifs et mort de tout l ' équipage !...La casse est venue du fait des explosifs allemands - mais " c' était la guerre", mais surout du manque de sécurité du fait de l ' entreposage des munitions , " mal à l ' abri" ; " çà pète vite par sympathie, les explosifs amorcés ! ".) ( et , de plus , le magazin M 1 est au milieu des blocs de combats , prôche du B 5, mais à 35 mètres sous terres et roches ....Voir fort de Lonçin-Liège , où la soute à poudre a fait éclater le fort ...; mais elle était peu protégée par deux mètres de béton non armé )    

-  Anecdote tragique quant aux explosifs qui pètent " par sympathie" :- "les Fosses Adréatines" , et le massacre de 300 Romains, en 1944 : les résistants Italiens (communistes) montent une embuscade contre des soldats allemands , qui , chaque jour , reviennent d' un champ de tirs et de maneuvres des environs de Rome ; l' embuscade consiste en une grosse " bombe" de 18 Kg d' explosifs,+ clous, boulons, etc, placée dans une poubelle sur le trajet des Allemands; la bombe éclate, tuant et blessant des soldats allemands ; mais , certains Allemands qui portaient des grenades à manche passées dans le ceinturon , éclatent également, par l' effet de détonation des dites grenades, activées par le détonateur de la grenade, activé lui même par l ' onde  de choc de l ' explosion de la poubelle ;total : 32 soldats tués; réponse ; 300 Italiens fusillés.

 


 

       ....               Visites des extérieurs possibles; faire attention : les barrières-banderoles "rouge-blanc" sont quelquefois ôtées ou précipitées dans le fossé-diamant par des " méchants-imbéciles" ( ou jaloux ? qui sait?) ,du genre : " t'es pas chez toi-casse-toi"..ou autres.( comme ce lundi 29 Juin 2015 : quatre ou cinq troncs d' arbres morts,12 15 cm , jusqu 'à 8 mètres de long, précipités dans le fossé - faut être à deux , au moins-, histoire de faire le c....!thank you very much )( çà sent le harcélement  ) ( c'est comme les troncs : une fois que c' est lancé , çà tombe )....... Accés fauteuils roulants pour handicapés possible par passerelle " civile"; roulable uniquement au rez de chaussée, portes suffisemment larges et commodes pour passage ; surface visible : env 500M2.( quand les visites seront autorisées ; journées du Patrimoine 20 et 21 Septembre 2014, a été ouvert au public , 62 personnes ).  ;;;;;Et , bien que certaines personnes trouvent , et disent :" les rubafix , çà fait dégueu" ...Oui , bien sur , mais on ne va pas installer des chaines , ou des tubes , qui ne resteraient que l ' espace d' un soupir , les voleurs enlèveraient tout çà promptement ; mais surtout   certains autres , enléveraient tout çà ....mademoiselle !.....La vie est dure ! et les oiseaux ne s' attrapent pas en leur mettant du gros sel sur la queue !.....( sans méchanceté; ennemis ! ; pas à priori ).Ou des barrières à la norme N.F etc qui saliraient,dénatureraient le site.

                     , - dimanche 1er Septembre 2013 : " apparemment , un singe a grimpé agilement au mât du drapeau , et a arraché ce dit drapeau , français; donc , la présence de singes, , dans les foréts des Ardennes et de la Meuse semble avérèe ;elle provient  ( proviendrait !tout celà est au conditionnel) du changement climatique dont on nous parle abondemment depuis une vingtaine d'années) . En conséquence, amis promeneurs et amis chasseurs ( bracos,pas copains) , si vous voyez un singe avec un drapeau , prévenez nous : c'est le drapeau du Chénois; ne faites pas peur au singe; merci."  ( avant , il y avait un grand drapeau , et maintenant , il y a un drapeau de " pauvres", petit ( et moche)....                                                                                  Et ce 11 Septembre , l' idiot de service est repassé, avec son petit marteau et sa petite échelle.....( assidu !)le Malfaisant en tracteur passe ch semaine!

 Le fort du Chénois est un gros ouvrage d 'artillerie  de la Ligne Maginot, ligne statique de défenses face aux ennemis potentiels de l'entre-deux-guerres, à savoir les régimes fascistes d'Italie et d'Allemagne.

 

             Le fort du Chénois est un gros ouvrage  d ' artillerie de deuxième génération (1935-38)., constitutif de la Tête de Pont de Montmédy.

             Il est situé tant sur la commune de Signy-Montlibert , Ardennes, donc région Champagne Ardennes , que sur la commune de Thonne-le-Thil, Meuse , donc région Lorraine ( de la même façon que " son petit-frère , l ' ouvrage d' infanterie de Villy- la Ferté , 8 km plein Ouest , est à cheval sur la limite de Villy et de la Ferté, deux villages ardennais).

            Une des   dernières bretelles de la Ligne  Hindenburg était installée à proximité du calvaire du Christ , carrefour entre IC 6 et RN 43  ; à ce sujet :  voir site : "hindenburgardenn.e-monsite.com" ou  , en entier -"lignehindenburgardennes" , " aperçu des restes de cette ligne dans le département des Ardennes ; ; les concepteurs de la Ligne Maginot s'en sont inspirés fortement quant à la conception des réseaux enterrés téléphoniques, et à certains blocs.

 

             La Tête de Pont de Montmédy  barre la frontière du plateau de Marville jusqu ' à Carignan  ( Douzy- Vaux les Mouzon G.O n'a pas été construit par manque de liquidités ( terrains achetés , piquetés, deux fouilles amorcées) , soit environ une cinquantaine de Km ; elle comporte deux gros ouvrages d'artillerie : Chénois et Vélosnes, deux petits ouvrages : Thonnelle et le malheureux ouvrage de la Ferté, et quatorze grosses casemates de ligne, plus six casemates d'artillerie d'appoint, des casemates type STG en deuxième ligne arrière proche, et une foule de petits blocs en béton,ou guérites de fer, pour mitrailleuses, fusils-mitrailleurs, observatoires, tant en arrière de la Ligne que sur les devants.  

    Pour les géologues, ou les curieux es-géologie , le fort du Chénois est construit dans des terrains qui dépendent du Jurassique inférieur - Lias, " en bleu sur les cartes ad-hoc", terrains qui font le tour du Bassin parisien , de Hirson à Caen et Utah-Beach en passant par Metz, Chatillon sur Seine, Nevers, Poitiers et Alençon ! Qu ' on se le dise ; c ' est à dire qu ' il y a des bancs de roches calcaires, en grandes plaques, et aussi qu ' il y a des bancs d' argile, malheur à celui qui fait un trou dedans et qui atteint la nappe phréatique, ou une nappe; l ' inondation arrive ! la suite va le montrer , au pied du Boc B 7, c 'est à dire aux Entrées-Usine . Que n ' avaient-ils pas eu  l' idée de faire des sondages profonds, à 20 -30-40 'mètres avant de construire " en dessous", et non en regardant la topographie ( mais çà , on s' en rend compte " sur le terrain" et dedans ; combien de ponts et de tunnels ferrés ont été abandonnés parceque , au bout de  X mètres , les ouvriers foreurs tombaient sur une cascade souterraine ou de la roche " confiture" .!...)

 Ces terrains comportent des " flaques " d' oxydes de fer , par endroits, le minerai est exploitable : Thionville et la Fensch , le Nivernais , l ' Autunnois, Caen ( jadis , hauts-fourneaux); c ' est la première assiette de la pile " d' assiettes" constitutive du Bassin Parisien ; le Chénois est dans la zone des Côtes de Moselle ; Thonne le Thil est d' ailleurs un village typique gallo-romain , rues à angles droits ( ailleurs , les rues sont souvent en pétaudière , ou en anarchie); but du village : extraction du minerai de fer sur les côtes; idem St Walfroy, SignyMt.... Le fort possédait une cuve " déferrisante" , comme celle de la Ferté, et Vélosnes. Les casemates se contentaient d' eau sommairement filtrée ; Bourvil aurait pu peut-être servir dans ce coin, et ainsi y écrire son sketch sur " l ' eau ferrugineuse".....no comment .....

            A titre indicatif , la Tête de Pont de Montmédy a le même âge, et la même durée de construction que le pont le plus photographié au monde, à savoir le Golden Gate à San Francisco; hélas , elle n'a pas la même aura, à l'égal de toute le Ligne Nord-Est, et de celle des Alpes, surtout de la part des Français; heureusement que les Anglo-Saxons,  Allemands , Italiens et autres, s'y interessent.....

            Le fort du Chénois a appuyé, vainement , l'ouvrage de la Ferté, assiégé, les 17 et 18 Mai 1940. Il a été régulièrement bombardé jusqu'au 13 Juin 1940,date du repli sur ordre des Armées Françaises du Nord-Est vers les Vosges. Dans la nuit du 12 au  13 Juin, son équipage l'a évacué après l'avoir sabordé.  Des éléments de la 171 eme I.D l' ont occupé tout de suite  Puis Il a été occupé pendant la Guerre par la Luftwaffe, qui y avait installé un radar Wurzbourg ; lors de la retraite allemande, en septembre 1944, les deux tourelles d'artillerie ont été pétardées , aprés que la tourelle entière de 75mm ait été ôtée , pour équiper une fortification allemande, ailleurs...; ensuite,les ferrailleurs sont passés!!!! Celle du bloc B1 , sautée, " sur son dos", a été glissée sur la pente, embarquée sur un camion, le 23 octobre 1978, et installée sur le parvis de Fermont ...Mais a l ' époque , personne ne s' interessait à la Ligne Maginot, sauf les ferrailleurs, et quelques passionnés ( peu) , à Longwy...

             L'armée française l'a occupé jusqu'en 1987, comme terrain de manœuvres (combats en galeries) . Il a ensuite été vendu par les Domaines à des agriculteurs et à la municipalité de Thonne-le-Thil, qui a acquis les blocs B 7/entrées , et le Bloc B 1, qui surplombe la RN 43;: ces deux blocs sont l'objet  de toutes nos attentions dans un but d'Histoire, de préservation de la mémoire et du patrimoine, tant historique qu' architectural.

            Ce devoir de mémoire et de préservation s' accomplit, avec de grandes difficultés, mais beaucoup de volonté, (et peu de moyens!) grâce au Cercle Historique du Chénois ; ce cercle, au départ, à l'effectif de trois personnes, se trouve fin 2009 avec quelque vingt -trois sympathisants. ( " malgré des "tempêtes" venues de l ' extérieur , mais qui n' ont pas fait chavirer le navire ! Fluctuat nec mergitur ! ; et elles étaient dures , ces tempêtes , dont des récentes ! et imbéciles , aussi ! S'ils savaient d' où on vient !.....)

              Monument historique ?  ?

 

 

           Le fort du Chénois , en plus de ses caractéristiques techniques et architecturales uniques, se situe dans un environnement idéal pour montrer ce qu"est la Ligne Maginot ; ses blocs de combats se trouvent à proximité de routes, en particulier le gros bloc B1, dirigé vers l'Est, et qui "surplombe" la RN 43 allant de Montmédy à Sedan, à la sortie Ouest de Thonne-le-Thil ; et Thonne-le-Thil bénéficie d'un avantage incomparable, et qui n'existe nulle part ailleurs , la Ligne est  parfaitement visible, et étagée parallèlement à la RN 43 /:en effet , à  partir du Fort du Chénois/ B1, et en regardant vers l'Est , on peut voir le développé du système de fortifications  type Maginot: On  y trouve , 500m plus à l'Est : un socle de tourelle de mitrailleuse, démontabe , modèle 1934 , puis  la casemate du Christ,( à 1km)  ensuite , la casemate double de Thonne (1 km), et casemate de Guerlette (500m plus à l'Est que Thonne); cet ensemble d'architecture militaire est unique, car trés visible, et en trés bon état,  étagés dans les champs, les pâtures, ou vergers (attention: c'est privé!;à voir à partir des chemins militaires d'accés, barrés au bout, car débouchant dans prés à bovins, ou blés!!,tous privés!).(priére de ne pas ennuyer les agriculteurs; les trois casemates se voient parfaitement de la RN 43, sans aller pateauger, ou gêner). Plus à l'Est, au Nord du village de Thonnelle ,  on trouve une zone de frondrières , molles , puis se trouve la casemate simple d'Avioth , et "au dessus" d'elle, on devine le Petit-Ouvrage de Thonnelle, situé à sept KM du Chénois/ B 1 . - Vers l'Ouest (Sedan et Carignan) , ce système est moins visible car le relief "descend":on ne voit que la case de Sapogne, et , 8km, plein Ouest, le couple de casemates de la Croix de Villy , devenu Fort de Villy-la Ferté dans le malheur de la guerre.; entre , sont situées les casemates,simples ou double de Sainte-Marie, Moiry et Margut ; une deuxiéme petite ligne, inachevée.,est implantée à un à deux km en arriére.(invisible, noyée dans les bois).

                                                        " Il n'est pas de repect , s'il n'est pas de mémoire.

                                                           Il n'est pas de progrés, si on oublie l'Histoire"   

                                                                      Paul  ATHANASE.

NSITE.doc   - Au titre de la mèmoire : la Ligne Maginot , construite pour protéger la France des (futures) agressions allemandes (pensée dés 1920 ) est une extrapolation des fortifications allemandes de Metz, les Festen : béton armé , galeries souterraines à 11 mètres entérrées, fort éclaté -dispersé ( mais pas d'entrée  loin du fort!) , fossé -diamant devant les blocs d'armes....et un condensé des enseignements "sous le feu",: dessous 1917, ou "dessous 16".

 COUTS:  Chénois: 37 millions de Francs 1936 ; à titre de référence :Vélosnes :35, 3 millions (plus court de plus de moitié, pas d'eau d'infiltration ,mais tourelle modéle  1933 à deux 75mm longs, chère / 6 Millions de Frcs ) , Thonnelle: 23,7millions (que 600 mètres de galeries) P.O, la Ferté :14,5millions à deux blocs, et galerie,à -.25mètres--  marchés publics par soumissions ..) (merci Seb) ; re-titre de référence : avions de chasse : Curtiss Hawk 75 :2.365.000Fcs ( loi de l ' offre et de la demande ! avions chers , car France aux abois ....) , Morane.S 406 : 1.314.000 Fcs , M.B 150 / 1.235.000 Fcs (FANA Aviation no 19 de Février 1979) , char FCM 36 : 450.000 Fcs ( puis 900.000 Fcs) (construits à la Ciotat , comme d'ailleurs l'AMX 13 , et les "caissons- tablier de pont" des viaducs de Verriére , et de Millau ("cé bô") A 75) .   .....- P.O Thonnelle : cher pour son armement, mais P.O non achevé en G.O  (prévus : trois blocs-tourelles 75mm Mod 1933, 135mm et 81mm) : six affuts d'armes mixte et deux canons de 47 mm anti-chars ; c'est cher , pour le peu de portées des tirs et des puissances ; les coûts sont doubles  de ceux du P.O Ferme Chappy , débuts des constructions Maginot ( " on est aprés 36 ! et les grèves et les accords ...; donc , tout a augmenté , et les prix à l ' exportation également , ce qui fait que le marché à l ' export s' est réduit , ce qui fait que " ya plus de pognon" ; donc , tout augmente ; et la richesse du pays diminue , ce qui accroit le chômage et les difficultés ; voir Laffer et Galbraith et les autres )

 Voir , afin de bien expliquer les raisons de la construction de la Ligne Maginot , le site " les Français à Verdun-1916" ( et cartes inter actives , et tragédie du 4 septembre 1916, au tunnel ferré de Tavannes).

   drapeau-et son mat ds trou forage  drapeau-sur B 7; çà habille!

   VISITES DES DESSUS des blocs B 1 et B 7/Entrées possible , à condition de bien regarder o'u on met les pieds ; autres blocs, trés visibles et privés,  sur des cultures ou un troupeau; vue à 300 ° , à partir du B 1 sur les Ardennes belges, la Gaume, le pays de Montmédy . Prudence : fossés diamant non sécurisés: les bornes de sécurité étant assiduiement et imbécilement déssoclées et précipitées dans le fossé par des malfaisants ( "on s'amuse comme on peut quand est dôté à la naissance , d'un pois-chiche à la place de la cervelle! hé-hé").Terrains  et bois communaux à respecter ( bois , gibier , nature ).( feux trés déconseillés - en plus d'interdiction de feux en foréts- : les Allemands ont copieusement bombardé les lieux en Mai et début Juin 1940 : et comme un obus sur dix ne pète pas , ceux qui restent dans le sol n'attendent que çà ; et comme il s'agit de 150 mm  , s' il pète, seule la montre au poignet sera récupérée , et encore !)

  Sodats tués au fort du Chénois : - BLONDEL jULES lOUIS , 155 eme R.I.F , tué le 12 Juin 1940 ; né le 2 Aout 1914 à Montvilliers Seine Maritime;

                                                      - CATELAIN Adolphe , tué le 11 Juin 1940.

                                                      - MILLET         Caporal chef , tué en patrouille au Petit Bois , nuit du 12 au 13 Juin 1940 , et enterré à la Presle , lieu dit , puis au cimetière.

                                                       - Canonnier ........................

-                                                      - Canonnier ......................     Tués par l ' explosion d' un tube de 75 mm au B 5 le 18 Mai 1940.     

 

 

 

  Au Titre de la mémoire-lointaine-: une voie gauloise, comme toute les voies gauloises! passait en ligne de crête depuis  Osnes , le carrefour-probable- avec la voie impériale Reims-Trèves( à l'oratoire de la route de Matton et Clémency, Carignan, Margut, peut-être à l'endroit du chemin de terre actuel, qui passe au golf de la casemate de Sainte-Marie, et rejoignant l'actuelle RN 43 (ou d 6043...) au niveau du Christ( la croix ,pas la casemate) à voir la trace dans le champs-Est sous B1,puis se dirigeait  par Thonne-le-Thil vers l'oppidum de Montmédy (pas la colline de la forteresse, dépourvue d'eau, mais la hauteur au dessus de l'épingle à cheveux , lieu-dit " les Folies", charmants petits enclos et cabanettes, versant au soleil ). A voir.....

 chrissama@free.fr   contact.                                                                Voir également site " thonne le thil -verblog".

 

roue  dentée de

 

  Elle est pas belle?, la roue de montre? prise à Gué d'Hossus-Douanes? hiver 2011? Sacré boulot , çà fait plaisir; 50 tonnes ! plus le bahut et sa remorque, çà fait 100 tonnes. En cherchant des blocs MOM  1940 sur Rocroi... et les pauvres petits blocs de la 9eme Armée et du S.D.A ,armée ballottée et vilipendée..Démultiplication de turbine.   Groupe-bulbe-turbine hydro-électrique , de gros barrage ...En vadrouille sur le SDA,9eme Armée-Corap: quelqu'un promène son éolienne... Rencontres de piéces bizarres circulant en Europe et passant par les Ardennes, dans un sens ou dans l'autre ....Décidement , çà circule beaucoup , dans le coin ...

       Il y en a un qui est passé avec sa chenillette UE . elle a trop grossi , et il ne la reconnait plus...  . .   chenillette U.E                                                                                                                                                                                 QUEZACO ?

                                                                       

   
Ventilo de salon/,Rocroi-blockhaus MOM.... Eu un autre qui se promenait avec son arche. ? ?....Faut pas être normal à trimballer çà... Wp 002323

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×