FORT DU CHENOIS

    

Observatoire d'infanterie vers La Ferté Seul et unique  gros ouvrage d ' artillerie des Ardennes et Meuse.   

 

 Lire deux petits témoignages-édifiants-sur les chauves souris,paragraphe " les chauves souris"! tout récents,et trouvés tout à fait fortuitement.....

 

    Comme c'est bizarre?  17 SEPTEMBRE 2015: un arbre en travers du chemin du B 7 !  et 16 Septembre 2017 ! encore un arbre en travers du chemin! juste avant le Patrimoine! Sacrée Dame Nature !  " comme c'est bizarre,mon cher cousin!"....Wp 001611

Quelqu'un vient de nous signaler que le Bloc B 7 portait le nom,sur des photos, de Richard's Fortress.....?....Bizarre..


 

                                                ...               Le fort du Chénois ( ou Chesnois ) est un ouvrage Maginot  d ' artillerie , type Nouveaux Fronts ; il fait partie de la Tête de Pont de Montmédy ; il a été construit de 1935-36 à 1940 - et non terminé ; il comporte six blocs dont un d' artillerie ( au lieu de trois - par manque de capitaux ), et de quatre casemates d' infanterie ; l' équipage atteignait un effectif de 400 hommes ; son combat a été de soutenir - en vain- le Petit Ouvrage de Villy-la Ferté, " envoyé en éclaireur" au plus Nord-Ouest de la Ligne Maginot , sans soutien d' un fort prévu , Vaux les Mouzon-Amblimont non construit .

     Il a fait charnière , avec les casemates de Margut , Moiry et Sapogne entre - la Ligne Maginot , fixe , et- "le front Weygand", ligne par Inor , cours de l ' Aisne, la Somme, puis la Seine , ce entre le 19 Mai et le 12 Juin 1940.

 

    Le fort d' artillerie du Chénois a résisté pendant un mois aux harcélements, tant sur son emprise , que sur la ligne de casemates qui dépendaient du CAO 3 , protégées par ses feux d' artillerie .  Puis , sur ordre d' un commandement " à la débandade" , asphyxié par la marche " hors la norme" des envahisseurs ' et "le " noyage" des troupes alliées dans le flot des réfugiés !( - arme principale des Nazis , bien plus que le groupe chars-avions-radios-interarmes!...)il a été abandonné-sabordé;trés mauvais jugement,car,prisonniers pour prisonniers, les équipages auraient pu rester à l'intérieur pendant trois mois,tirer toutes leurs munitions,casser les pieds aux assiégeants,puis se rendre,ou essayer de fuir....Les Français ont fait " ce qu 'ils ont pu" , pas forcément bien, axphysiés-noyés; " çà allait trop vite". " La Marne , c' est qu 'une fois!".  Et il a été détruit-sabordé-coulé-noyé dans la nuit du 12 au 13 Juin 1940...

                      .Invisible de la RN 43 ," qu 'il traverse " à 40 mètres dans le sol ,( ou que la RN " enjambe") et adossé à des bois, il est parti à l ' abandon, et aux re- pillages , aprés ceux de l ' Organisation Todt . Certains s' en sont emparés...Depuis 2004 , une petite association , de fait puis de droit  - 2008- s' occupe pour restauration et Histoire d' une petite partie du fort. " chrissama@free.fr 

    Wp 002197 001Patrimoine 2016 à Donchery à défaut de pouvoir le faire au Chénois,refusé!

   

  (

 -            LUNDI 27 JUIN  2016  -  l ' équipe du Fort du Chénois, avec ses alliés, se rassemble pour le 10 eme anniversaire de l ' association ; d' abord , casse croute sur un lieu à visites , et en second- prévu- champAgne devant l ' entrée du bloc B 7 ; mais , contre-temps , la pluie , et l ' orage s' invitent ; nous plions bagage en conséquence, en reportant à plus tard l" événement ; en pensant au chemin parcouru, à ceux disparus, et à d' autres , partis , ou qui ont trahi " pour une lanterne de baudruche".....

  Wp 002070

( victime de son succés !)       New : nouvelle adresse mail ::: chrissama @free.fr

 Et "visite pour dire bonjour" à Notre coiffe de tourelle d' armes-mixte, "dos de tortue",semblant abandonnée devant l' ouvrage de Fermont ; à Fermont depuis septembre 1978 ; à l ' époque , personne ne s' interessait aux fortifications..Dans les années 80 90, était apposée sur sa muraille une plaque " tourelle du Chénois"; la tourelle était mise en monument aux troupes de la Ligne Maginot.. Wp 002071

       " VOUS  AVEZ  DES  ENNEMIS ?  TANT MIEUX !    CELA PROUVE QUE VOUS VOUS ETES BATTUS POUR UNE CAUSE QUI LE MERITE ! " Winston CHURCHILL.

               Et   :     DE LA MEME FACON QUE                                                                                             

           IL FAUT GARDER LE SOLDAT  REAN                                                                                    "

           IL  FAUT SAUVER LE FORT DU CHENOIS.          no pub !         

 

 

 

 

  VISITES du Bloc B 7 : réservées aux membres ( bien sur) et aux sympathisants . 

seraient possibles sur RDVous.....  06 07 48 79 37 ; groupe de cinq , ordre ; max ; bientôt ! PAS 30 ! .... Si Dieu le veut . Question : qui est dieu ?  .....

                                                                                               

                               

 

  - Pour célébrer le centenaire du début de la bataille de Verdun , le 21 Février 2016 , dés 7 heures du matin, aura lieu un " pélérinage" commémoration , hommage privé ,  par les membres de cercles divers : Donchery , Chesnois ,  ( membres) autres Assoc ; tenue de campagne; le temps-weather importera peu ; repas à l ' abri - quand même-; inscription au Cercle historique de Donchery ou chez " serviteur" 06 07 48 79 37. Trajet en covoiturage ( pas 10 dans une deuche): Thême : la logistique allemande , l ' artillerie allemande , la tactique allemande , les "réponses" françaises : lieux : gare de Peuvillers -Damvillers, positions d' artillerie allemande , le Miroir-Flabas-Bois des Caures; pour les survivants, peut être Ornes ou Vaux..ou- et hopital Camp Elizabeth ; grande et longue journée, mais on reste proche des routes, tout le monde ne marchant pas à la même vitesse....Réunion intellectuelle , technique ,non " touristique" ( " c ' est peut-être trés prétentieux , mais çà n ' est pas niveau musées en général..qui ne donnent - et ne peuvent donner- qu ' un aperçu-évocation .)." réunion in situ  et les pieds dedans !". " in the mud!"( comme celles du Chemin des Dames...)  .......

   .20 Février 2016 , un jour avant les commémos et les routes coupées ( " et on dérange !"...) , NOTRE commémo , avec six membres du Cercle du Chénois et huit du Cercle de Donchery, plus six visiteurs (une douzaine de candidats/es refusée,mais on remettra çà!) : gare de Peuvillers-Damvillers , P.C Driant ( acceuil glacial !)( et pourtant , nous ne concurrençons pas ! ; seulement un peu plus érudits , sans prétention ); puis à pied : Beaumont en Verdunnois ; tjs au pas de course : lignes françaises et " ch'nous" : lignes allemandes et leurs bétons; puis Damvillers-repas ; puis V.F du Tacot, Ravin de la Fausse Côte, et direct fort de Douaumont ; constantes : foule , déjà officiels , +4 ° C , pluie-pluviote - qui trempe- , brouillard- boue , tout comme " in situ" , les obus , la misère, la peur, la souffrance, la mort en moins par rapport à  ces pauvres petits gars , tant Français qu  Allemands ( et pourquoi ces derniers ont " remis çà " ? cà ne leur suffisait pas ? ou bien , ils voulaient se suicider ?..)..

  En hommage à tous ces petits gars.

                                                                                                                              Franco allem v2

 ..... Nous sommes la seule organisation ( trés petite !) hors les organisations officielles, qui a fait cette chose,ce jour là....( " souvenirs, souvenirs", comme chante "Jojo le national")

    Et , dans le cadre du Centenaire , il est bon de mentionner que :-  le chemin venant d' Herbeuval, et qui passe au pied des blocs actifs ( de combat)  du fort du Chénois , puis emprunte la Nationale  43 - sur 200 mètres , aprés la croix du Christ , puis le chemin dit " jaune ", et le Bloc B 7-Entrées , et la route stratégique , puis , plus loin ,le Belloy , Biévres , Lamouilly et Olizy sur Chiers , a vu défiler des unités de de la 11 eme Division de Breslau , VI eme Armee Korps ,21 et/ou 22 eme Infanterie-Brigade , de Breslau et Schweidnitz, Grenadier Regiment No 11 ," Koenig Friedrich Wilhem II , ou /et Fusilier Regiment Gal Feldmarschall Graf Moltke.... Ce sont les unités ou l ' unité ? qui a tué les Coloniaux à Rossignol , massacré 40 civils à Margny , puis 19 à Olizy , et a passé la Meuse à Inor , Cesse et Luzy Saint Martin  (voir " Cesse jour , sur Stenay 14-18).....,combattu à Yonck-Forêt, la Harnoterie, Flabas, Bulson- Haraucourt , etc .....Sur le terrain , on suit sa trace, par les étuis de 7,92, ou les cartouches - entières- de 8-50 du Lebel - difficultés de chargement du tube -magasin du Lebel !!!! , en pleine campagne .....!!!! et de certains obus à balles  ( modéle A) de 75mm mal éclatés, et restés sur le sol, sous quatre feuilles ( au bout de 100 ans , c' est par terre littéralement, non enfoncé , sauf si des forestiers  sont passés ....) Illustration sur le sol de la retraite des Français , talonnés par la force et l ' organisation allemande ; à dire vrai , " c' était la panique" , venant certainement  du défaut de chargement des fusils Lebel-par rapport au Gewehr, du mauvais usage de la mitrailleuse , de la logistique , du commandement , de l ' idée , et surtout , du défaut de renseignements ; et  en plus ,les Allemands savaient OU ils allaient ! : tout droit , pour briser " l ' encerclement" ...

                                       Ouverture  du  Bloc  B  7   mètres-

         samedi  19  et  dimanche  20 Septembre 2015

                     pour les Journées  du Patrimoine

                                         et

               samedi 10 et dimanche 11 Octobre

      pour le 19eme forum des fortifications, Montmédy.

                       VOIR  / OFFICE DU TOURISME DE MONTMEDYplus de 45 grimpeurs ont pris d' assaut les deux échelles d' un GFM, en attendant quand même : " qui veut aller voir en haut ?" - disciplinés .En haut : F.M " vrai de vrai":bois, tubes, cornière, U, chargeur en bois, crottes,canettes, plancher renforcé ; filet à mi-chemin, ancré ( sécurité), puis ôté..Wp 001641 Prochaine fois , on y installe un lance-patates - à ressort....ou un faux, en tube vert, de trottoirs....("ils sont peut-être trente devant l' entrée du Bloc B 7,mais ne sont pas rentrés à trente d'un coup,comme le prétendent certains écologistes! écrit sur messagerie!.Et enregistré comme il se doit!"il faut laisser le temps au temps....."..)

 

 

 x.. x
 

 ., Le fort du Chénois est le seul fort Maginot couronné par un radar allemand -Luftwaffe- spécialisé dans la chasse de nuit ; voir :" radar du Camp de la Montagne" à Bréheville-Brandeville, site exhaustif au sujet des couvertures radars et guerre électronique allemandes. Le radar du fort du Chénois n ' était qu ' un radar annexe , petite antenne , 3 mètres de diamètre  ,Type Wursbourg )

/                           

             Voir:  , dans site " lalignemaginot.wordpress.com" / B1  et  B7 sans végétation, et porte-grille ouverte . voir également dans " fortiff.be"  et dans AALMA;

.

 Le fort du Chénois - fort Maginot d' artillerie- était prévu - au départ - pour avoir trois tourelles d' artillerie : ces tourelles , soit : modèles 1905 " révisées"- soit modèle 1933 , trés moderne ( et chère); alignaient , en tout  : six tubes de canons de 75 mm, donc tous azimuts  , avec un équipage de 380 hommes , - Ce qui entraine une économie - avec autant de tubes- 6 - mais avec moitié moins d' effectifs , et avec des prix de construction divisés par deux par rapport aux " gros" de Lorraine, forts d' artillerie de 1930, pensés en  1928-1929 .

,   Exp :.-  Latirement : a six tubes de 75 mm , mais tubes " fixes " , deux champs de 45 ° Est et Ouest , 600 bonhommes, délires d' ascenceurs, magasins , trolleys, etc... Mais , le "  ( mauvais ) temps financier " est passé par là , et on est descendu - pour le Chénois- à quatre tubes puis à deux.;..même pas discount ! deux tubes 1932 R logés dans une tourelle de 1905 Galopin , " abandonnée" à l' arsenal de Verdun ( stockée)....


          -

 

 A voir :           JOURNAL DE MARCHE et COMBATS du CAPORAL/CHEF DELEPINE 1 33 Eme R.I.C/ R.I.C.M.S.

                                       photo aérienne du fort  courant Avril 1940 , dans PLANS -    ( colonne : " les hommes")

                                                                          --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

   - Déclaration du général von Seeckt , du 1 er janvier 1921 :" Le but....est de former... , mais des chefs pour encadrer le peuple au moment du danger...La puissance de l'Allemagne est aujourd'hui en veilleuse".

  Photos détaillées sur Google-Maps, récentes, avec annotation :" Gros Ouvrage du Chénois" ; merci à G.M  et merci aux photographes : Mission remplie , qui était de sortir le fort du Chénois de l'oubli et des ténèbres dans lesquelles il était tombé ....et maintenu.Thank you very much( mission remplie/ juillet 68!)..

                                                                                                     --------------------------------------------------------------------.......

Le fort du Chénois, commune de Thonne-le-Thil, Meuse, en limite des Ardennes, couvrant 24 ha, avec ses 2562 mètres de galeries enfouies à 30-40 m  sous terre, est un exemplaire unique de la nouvelle fortification de la Ligne Maginot . ( Celui de Vélosnes est fermé à perpétuité; il présente un " autre modèle de gros-ouvrage Maginot d' artillerie de colline"; comporte un pan incliné dés l ' entrée)) Il fait partie de la  T.P.M , Tête de Pont de Montmédy , continuation vers le Nord-Ouest de la Ligne Maginot originelle , à savoir celle qui couvre le Nord-Est de Longuyon jusqu ' au Rhin , puis se continue le long du Rhin jusqu ' à la Suisse ( sans considérer les défenses du Doubs et des Alpes, Corse et Tunisie). La ligne continue vers l ' Ouest , jusqu 'à la Mer du Nord , avec prés de 4000 blocs divers, et quelques petits ouvrages autour de Maubeuge; la Tête de Pont de Montmédy s' arrête à la Bar-Donchery ' voir site "les blockhaus de Donchery"..Le fort du Chénois est le seul fort qui posséde:- une porte cuirassée à effecement vertical,emmangasinée en sous-sol,et que l'on peut élever rapidement ,obturant ainsi la galerie-magasin à camions,en rez de chaussée;ailleurs, il n'y a que des grilles,,no-obstacles aux éclats d' obus.

                                                                                                                    - deux bouches d' évacuation des gaz des moteurs, et de l'air vicié ( et des vapeurs de cuisine);elles sont situées en cloches dans la dalle de toiture;ailleurs,les bouches sont en fossés diamant;càd que si le fossé est comblé de débris,i"axphysie de l'ouvrage en résulte;ce qui est arrivé au fort de Vaux en juin 1916..En plus,en cuisines,il y a une forte aspiration,car une forte odeur de cuisine,due à une faible aspiration empèche les gens qui dorment en caserne de dormir pleinement et ainsi de se reposer!...

 

  - Le fort du Chénois  pourrait faire partie , avec Villy la Ferté , les casemates de ligne , le fort de Vélosnes-propriété du CSL-, d' un ensemble " T.P.M" ,Tête de Pont de Montmédy- quasi Conservatoire de l ' Histoire , avec la citadelle de Montmédy .....

  D’un coût moindre :37 millions  francs1935, - proportionellement, aux  forts de l ' arc de Thionville , qui sont les plus anciens car pensés en 1928-29, et construits dès 1930 , il est comme Vélosnes , Thonnelle, d’une économie, d’une rationalité, d’une efficacité, et d’une protection supérieures, ayant profité de toutes les améliorations, expériences, et études de ses prédécesseurs, les «  gros «  de Lorraine, Alsace et Alpes, construits de 1929 à 1933-35. (  dont certains avec des rampes d' escaliers à volutes trés tournées ! chose primordiale, les volutes! )

  Malheureusement, étant le plus au Nord-Ouest, prés de Sedan, et donc proche de la « plaie ouverte » par laquelle le flot des armées allemandes s’engouffrait en France (et qu’il a pu contenir pendant plus d’un mois, comme un môle, inconsidéré !), il sera sacrifié sur l’autel de la Patrie, des armées françaises défaites, de la mauvaise utilisation des moyens, de l’illogisme cartésien, et de la panique, ce 12 Juin 1940, au crépuscule. Le fort du Chénois a servi de môle , de pivôt , avec les casemates environnantes- Moiry et Margut, entre la Ligne Maginot et la Ligne de défense Weygand , soit le cours de l ' Aisne , et la Somme jusqu à la Manche , puis la ligne de l 'Aisne, la Ligne Chauvineau, et la Seine , et ce jusqu ' au 12 Juin 1940.

 

            Si vous aimez l’Histoire, si vous aimez l’architecture militaire ou civile, si vous aimez l’art, si vous n’avez pas perdu vos racines, ou si vous voulez les retrouver, ou en retrouver quelques unes, si vous aimez la nature, la pleine nature, les prairies ondulantes, les douces collines, les forêts profondes et mystérieuses, les couleurs chatoyantes des feuilles, les vues lointaines « hasta perder la vista » (jusqu’au Pflaz, 830m, à 150 km), si vous aimez votre pays, votre passé, si vous avez des liens avec vos aïeux, ou si vous voulez en retrouver , alors vous apprécierez de monter sur ce fort et ses superstructures ; et vous nous appuierez pour la résurrection et le dés-oubli de ce gros fort enterré, entre Ardennes et Meuse, face à la forêt immense et à la pénéplaine des Ardennes belges.

 

            Il doit revivre ; car, oublier, c’est déjà mourir.

            Nous, nous aimons, et nous nous battons pour ne pas mourir.

   

  2010 0126 img 8 Galerie principale : silo à gravier pour barricades ; preuve des loco-tracteurs à accus dans le fort du Chénois : un pare choc de loco-tracteur marque .....? , un de ceux que le marché proposait en 1935- 1938 , Westinghouse,Canadian , etc....(peu importe la marque , la couleur , le sexe...) . De toutes façons : - plafonds trop bas pour y installer des caténaires : 2 mètres maxi dans les galeries  , pas de chicots aux plafonds , pas d'esclaves-soldats poussant , " à la queue leu leu des chariots, qui n' ont pas de poignée " à mains"..., pourquoi des gares de croisement pour cinq ou six piéces -loco et waggonets- avec un préposé - et téléphone- à l ' aiguillage - 2- en gares, pour faire passer les dits esclaves-pousseurs ( sous les quolibets de l ' aiguilleur .....) ; en plus , au pied de l ' escalier du B 7 se trouve un renforcement avec de nombreuses traces de gros cables électriques et coffrets , semblant correspondre à un atelier de charge d' accumulateurs ; hélas : pas de photo prise ou retrouvée...Mais , le pare-choc au pied du silo est un pare-choc ; et quand on sait que tout -TOUT- a été pris par des gens dans ce fort , sauf cette pièce , sans intérét apparent, on se rend compte que la pièce était dénuée d' intérét ; même pour nous , qui l ' avons laissée sur place , mais néammoins , immortalisée ( " quel grand mot") sur photo ; et nous ne pouvons pas dire : " elle y est encore" , car des Ecologistes, ( DES !) furieux , sauteraient sur l ' occasion : " vous êtes descendus , vous y êtes allés! vous avez rompu la convention; vous foutez le camp !..." - Et , réponse " du berger à la bergère": " et maintenant , avec le développement exponentiel d' Internet en dix ans, vous gardez votre boutique et vous vous dém......z.". A bon entendeur, comme disent les pêcheurs , Chalut!".(et certains témoignages)

Et ,, autre coup de pied" dans la fourmillière" la P.E.V ; là , pour la manoeuvre de la dite : point de moteur électrique , point de chaine sur tambour enrouleur ...Tout simplement - mais " c ' est pas simple" , il y a une manivelle, qui entraine , par l ' arbre carré , un autre arbre en oblique, avec deux joints ( homocinétiques ! ou , à la Cardan ! , nommés communément " cardans"), qui entrainent des pignons-renvois, qui s' engrainent sur une grande vis ,qui tourne sur ses extrémités, entrainant une équerre - fixée à la porte de dix tonnes, par un secteur hélicoïdal....Amen ; c' est kif-kif les engrenages de l ' EBR et des Laffly, même époque , même délires, tout pareil; " plus compliqué , tu meurs".....( même vis hélicoïdale uue celles de montée-descente des plateaux d' armes-mixte équipant les cloches A.M ; et les mêmes que celles des ponts- élévateurs de garages )

 

    

 

Merci de votre visite

Vos commentaires et vos témoignages seront les bienvenus  

 sur le forum   ou    chrissama@free.fr

 Chénois : de "cass"= chêne, celte.

  " Les chiméres sont destinées à devenir réalité" Tsao Tang Fan, moraliste. ( Chinois bien entendu , avec un nom pareil...)

 "  La famille Maginot , de Crowpoint,état de l' Indiana , composée du pére , Thomas , 55 Ans, de son épouse , Laura , et de quatre de ses six enfants , en visite en Europe , a visité le Fort de la Ferté, puis est passée au Chénois (pas dedans , dessus) ; voir à ce sujet l'article de l'Union du 28 Juillet 2012 . Photo " de famille" prise par Richard Tucker, qui accompagnait , devant la pancarte du P.O La Ferté. article du journal. 

 -...

  Mais voilà : nous n'avons rien à montrer  ( si ;  peu de chose ; mais qques choses) ; sauf l'architecture nue , encore intacte ( et propre) d'un fort de 1938, avec tous ses errements, ses qualités , et celà est bien mieux rendu qu'un fort tout nickel-propre complet ,dans lequel on voit et on ne voit que les objets, moteurs, armes, matériels ..Ici ,on voit les murs ," la baraque ",la construction, et les idées-pensées de 1930-40 ( bonnes ou mauvaises ); et  aussi la porte cuirassée, unique , que personne n' a pu emporter ! Woualou  el Bab ! ( la belle ne pése que huit - dix tonnes ( et pas 3 ou 4 comme écrit ou décrit  )..avec ses grandes roulettes, graissées , qui tournent piel-poil 75 ans aprés.).. ...Nous esseyerons de montrer , dans les Ardennes et la Meuse, départements dépourvus de gros forts Maginot jusqu'à présent  " montrables"  , une casemate d'entrée et son système d'escaliers- ascenceur - utilités de services du dit fort , bien que rien ne subsiste des dites ferrailles , sauf les chicots dans la structure,et une gare de livraisons .Mais l'imagination n' a pas de limite .... A bientôt sur nos lignes.

                               -  Mercredi 7 Novembre 2012 .....Des petits malins ( ou des gros ....) viennent , apparemment avec des moyens lourds, manipulés par un gaucher ! d'accéder et  de rentrer au bloc B 1 , et ce , par effraction, mais en vain. Dans ce bloc B 1, comme d'ailleurs dans tout le fort, il n' y a rien , RIEN , tout a été volé, pris ou ferraillé .Il y aura des choses à montrer , plus tard, quelques unes rares, mais apportées , puis rapportées-ramenées en fin de vacation; pour le moment il n' y a rien ; sauf déranger des chauves-souris qui roupillent; priére de les laisser dormir en paix .

thonneSTG,village,Chénois gauche, 2 case/CrêteEintritt-Feste in winter mitt Schnee.  

. Merci pour votre prudence ( nous ne tirons pas !).( Coïncidence .!..." Attaque" du 7 Novembre 2012 ! : c' est à dire peu aprés notre première entrée dans le fort , refermé dés la Toussaint  ! action menée par WYZ  ; celà s' appelle : du harcélement , de la provoc ! en espérant qu ' on s' en rende compte , et qu ' on aille se venger plus loin , sur des animaux sans défense ...Celà s' appelle " de la dialectique marxiste appliquée ( marxiste ou autre ...Mais pas démocratique ; " la seule démocratie , c' est la nôtre !")....

 ...... A bien y regarder - mais ceci devrait figurer dans une conclusion , qui n' est pas encore là- , la Ligne Maginot , a été " faussée"; et celà a été accentué par Gamelin qui l' a " enchainée , esclavagisée" en décidant de la lier aux troupes d'intervalle. Elle est ainsi devenue " l'anti-forteresse de Salses" ; - Salses : forteresse du roi d'Espagne, qui a coûté , au XVI eme siècle, 500 kg d' or , soit le quart du budget annuel de l'Espagne, et qui barre la route du sud des Corbières,aux Français, entre Narbonne et Perpignan, C' est un " chateau-fort" du Moyen-Age, enterré ,rien ne dépasse du niveau du sol , ou peu , avec des murs épais-épais, arrondis en crête pour faire ricocher les boulets adverses; la forteresse est truffée de " bobby- traps",et pièges divers; mais surtout , au lieu d' être une forteresse défensive , c'est une forteresse offensive: il y a une écurie de 300 chevaux , et une caserne de 300 cavaliers, soit un demi-régiment de cavalerie; avec en plus de l' infanterie , "pour faire le ménage" , ce qui permettait d'aller semer le désordre, la pagaïe et la mort chez les assaillants, pendant que les canons de Salses leur tiraient dessus ! C' est tout le contraire de la Ligne ! volonté d' un Etat-Major frileux , d' un gouvernement hésitant, d'un peuple aux abois ; résultats : cinq ans d' esclavage ,des millions de morts dans le monde ( " pas seuls fautifs" ;  et pas de "repentance" comme c'est la mode ) ( conclusion plus tard T Y V M ).

 Il existe d' exellentes photos datant de 1982 , sur les blocs du Chénois à l ' époque  , en particulier , et figurant sur " lalignemaginot.wordpress.com";( dont , également , des photos des " encore" restes , actuellemnt enfouis sous les ordures , du P.O de COUME Village, ouvrage enseveli , disparu " corps et biens" , aux environs de 1985 à 88)..

 ....Hommage tardif à Monsieur GAUTIER, décédé, qui était représentant chez Cardot à Douzy, et qui a récolté des tas de renseignements sur la Ligne Maginot et la TPM , et qui , de temps en temps, allait oeuvrer au Chénois en débroussaillant un peu , à la mesure de ses moyens- seul- afin d' empècher le fort d' étouffer....et de mourir. Merci ;" il n'est pas mort , le fort"....

l-

.    

 

 

Entrée de page :   Casemate d'infanterie dite Bloc B 4.  ( photo du haut)               ....

 

 Bloc d'infanterie,tirant sur Ouest;un jumelage de mitrailleuses MAC 31,pouvant tirer en tirs indirects (voir visiére biseautée),et un canon de 47mm anti-Char -A.C-; plus une cloche ArmesMixte,un GFM-Observatoire,haut, et une  cloche (cuirassée) GFM ( guêt et fusil-mitrailleur) ; F.Mitrailleur de protection arriére, niche-projecteur; deux niveaux, une cage d'escalier de 38 mètres,; 33 hommes d'équipage. Trois des quatres initiateurs de la restauration du fort et de son dés-oubli.

Réponse - un peu tardive , de 2010 !,- à qqu 'un qui interroge sur les locos à accus: "le vieux monsieur, observateur d' artillerie au B 4 , et qui observait les tirs sur la Ferté- nous a dit : " les locos avaient des accus électriques"; point .

 ;  et comme il n ' y a pas de place pour des caténaires -plafond trop bas- donc arc, et pas de chicots des dits, celà correspond aux dires du vieux soldat...( pas possible monter , accéder à votre site....); quant à pousser des lorrys?...Et pourquoi quatre si grandes gares, si c 'est à bras?..Et , à bras sur 1,5 km ?; et puis, en descendant sur la pente à 2 %, les soldats seraient montés sur les chariots comme on monte sur des carrioles à roulettes, pour descendre les pentes " à fond la caisse" en hurlant ? et en se marrant ! Il aurait été beau , le fort , avec les . jeunes , avec des chariots qui arrivent au bout de la rampe, au pied de  B 7, lancés à 30-40 km/h ! ( car , en général , les soldats , c' est trés jeunes : 20- 25 ans ; et à 20-25 ans, on joue ! ; à 70 ans aussi !)

 Thonne-le-Thil , village "hébergeur" du fort du Chénois ; il s' agit d' un village d' origine gallo-romaine, rues droites, se croisant à angles droits, étagé sur le versant au soleil - et à l ' abri du vent du Nord. Dans le site traitant du patrimoine 2003 , "aurea-vallery.educinfo.eu", Thonne le Thil est cité comme un endroit d' extraction de minerai de fer au même titre que Sapogne et Saint Walfroy , et Thonne la Long  ( ils se trouvent  sur la même couche) ; le minerai , " de fer fort " ou de " fer de prairies" , déposé " à l ' ère tertiaire - 65 millions d' années à - 10 millions", était extrait des bancs de roches ( au pied nord de St Walfroy, le terrain est tout éventré, à St Donat , un peu moins-là où se trouve une casemate FCR...) ; le minerai est à environ 35 % , genre minette; il alimentait les " hauts-fourneaux" ( bas ! faisaient de la " loupe" de fer ) des moines de Orval ( comme le Mont Dieu était alimenté par le minerai sous le "bois triangulaire", les moines étant sidérurgistes, ....et éleveurs et marchands de poissons , avec leurs douze étangs à forges !!!) ( " pecunia non olet " a dit Vespasien ! )

La production minière a dû débuter  il y a 3500- 3000 ans - la Téne- continuer avec les Celtes, puis les gallo-romains, puis a continué au Moyen-Age pour se terminer milieu XIX eme siècle, par l ' afflux de fer bon marché provenant de la Révolution Industrielle; mais l ' apport de capitaux a été suffisant pour dôter Thonne le Thil de beaux édifices.

 - Minette : minerai de fer typique des Côtes de Moselle , peu riche en fer : 35 %maximum environ et phosphoré ( métal cassant); c 'est ce qu ' on trouve en particuier dans les extractions de Lorraine; hélas, elles n' ont pas " fait le poids" vis à vis du minerai mauritanien : 90 à 97 % de fer pur, mines de Zouerat à ciel ouvert, pelleteuses géantes, "dumpers" géants, " train du désert" géant long de deux km, Nouadibou  vers  Port Etienne-Nouatchok, Vraquier géant, direct Fos ou Dunkerque,  usines en coulées continues......( c' est quand les premières locos diesels du train minéralier ont déjà fait une cinquantaine de mètres que les derniers waggons décollent ! à voir! avec les locaux - " les Bidanes-" grimpés dessus ),..Mines de Zouerat .la  LUNE ou Mars sur Terre ; dantesque ...( Nous ne fréquentons que les endroits hors du commun ! ).....( pas prétentieux ).

 L' entrée-escalier- cage d'ascenceur vides se trouvent dans une B.D de 1947 " Blake et Mortimer" d'Edgard JACOBS ,reparue dans Spirou ou Tintin ; à vos albums....(seule scène dans un grand escalier " d ' un fort détruit de la Ligne Maginot "; et , comme aucun fort n ' a été détruit , les seuls férraillés étant Le Chesnois et Vélosnes, et qu 'à Vélosnes, l ' accés est par rampe inclinée, il ne reste plus que le Chesnois et sa cage d' escaliers-ascenceur....CQFD.).

  - " La démocratie, c'est un produit de luxe. Cà ne se trouve pas en supermarché" .

Chemin re-caillouté et élagué montant de Signy-Montlibert-RN 43, vers le fort du Chénois, par la commune ; " merci Madame le Maire".(  chemin faisant suite à la rue de la Tuilerie, dernière rue de Montlibert, sur la droite, venant de Sedan et Carignan ; donne accés 150 mètres aprés à la route stratégique dite " chemin jaune" ).

Wp 001745

 

  

 

 

Vous êtes le 45 097ème visiteur

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×