B1 cloche GFM observatoire

     Bloc B 1   cloche GFM , guêt et fusil-mitrailleur , également observatoire ; les deux "carrés" visibles sur la dalle sont les restes, obturés, des fers IPN qui portaient l ' échafaudage ( sans sécurité !) et la passerelle( idem) pour amener les waggonnets de béton , et précipiter le dit dans les coffrages et ferraillages lors de la construction.

  Bloc composé de:-sur le dessus-toiture: deux cloches GFM dont ube Observatoire,une cloche lance-grenades,une tourelle modèle 1905 équipées de deux A.M,armes mixte(un canon de 25 mm,de 1,50 m de long plus deux mitrailleuses MAC 1931 (affut tri-armes)l En façade:- trois créneaux:un pour un canon de 47mmAnti-char,plus affut de deux MAC 31(interchangeables),un créneau pour un couple de mitrailleuses MAC 31;les deux créneaux " tirent " vers l'Est,joignant leurs feux avec la casemate du Christ, à un km;plus un créneau arrière avec un F.M,pour tirs arrières et " ménage".Dans fossé-diamant sortie de secours avec F.M.Poids du bloc, construit " posé au sol"(sur le puits d'escalier et sur un radier et des pilotis!:masse de quatre mille tonnes.C'est le premier bloc du fort construit vers 1936 et relié à la galerie centrale et au B 7 , voir témoignage d e Monsieur Matthieu.e Wp 001817

   

                                  

                            Tourelle à deux Armes Mixtes, proprièté du Chesnois ( usucapion...) et installée depuis le 28 septembre 1978 devant Fermont , à l ' époque à laquelle personne ne s' interessait aux fortifications, sauf l' association de Fermont, aprés départ de l ' armée; Ont revalorisé le fort de Fermont , et interessé le public à la chose..Wp 002071

Ceci n ' est qu ' un constat de choses.

  BLOC B 1 , terrain communal ; visites des dessus possibles, en prenant garde aux glissades , et aux ronces ; point de vue à 300 ° sur pénéplaine ardennaise; on peut voir, à  40-50° Nord Est , le sommet du Pfalz, à 160 km .

  - Distance  B 7 au B 1 " à pied" , par les galeries ! : 1400 mètres ; ( les cadres , Officiers et Sous-Officiers  avaient tous leur vélo " inside" pour circuler rapidement ). ACCES FORMELEMENT INTERDIT  :  REFUGE DE CHAUVES  SOURIS . accouchements , allaitement sevrage durant deux mois  d' été , de Juin et Juillet .

 

   Bloc B1: surmonté d'une cloche GFM-observatoire,vers l'Est : ; gros trou de périscope sommital, comme au bloc B 4, par économie en lieu et place d'une cloche V.D.P, la cloche GFM  type B , renforcée, faisant l'affaire;( néammoins, le petit ouvrage de la Ferté a été dôté d'une cloche VDP )   Par ce trou sommital , sort un périscope Type J 2 , qui comporte : l'optique, un goniomètre, un sitomètre et un circuit d' éclairage ; l'autre GFM, plus bas , portait à son trou sommital un périscope F 1 ou F  2  .  Actuellemnt , tout est bouché par du béton trou du périscope avec plaques de fer soudées " pour l'élevage, ou la nidaison des chauves-souris, en tests , ce depuis Mai 2008 . 

 Le bloc B 1 est équipé de deux cloches "Guêt et Fusil-Mitrailleur"  - GFM, modéle B, comme tous les "nouveaux fronts"; ces cloches sont plus résistantes que celles modéle A, équipant les ouvrages "lourds" de Lorraine et Alsace, et Alpes ; elles font 1,30 m de diamètre , poids 16 tonnes, acier allié au chrome-molybdène  (çà n'est pas de la " ferraille simple") , épaisseur  : 25 cm ,  , doublage intérieur en fer doux de 2 cm d'épaisseur " pour lutter contre l'effet Hopkinson  ( effet provoqué par le choc d'un projectile ou l'explosion d'une charge contre la paroi extérieure d'un cuirassement , qui se traduit par la projection de matiéres , de la face interne , provoquée par les vibrations du choc, par l'onde de choc à travers le duirassement ; des morceaux de matière : béton ou acier , sont projetés violemment à l'intérieur du local  et ont des conséquences léthales.

  Au " rez de chaussée"- sous le dalle de toiture , on trouve : pièce P.C, avec radio , réservoirs d' eau en tôle d' acier , alimentés par les eaux pluviales de la dalle de toit ( " Vaux ,toujours Vaux , où la garnison ne s' est rendue que par manque d' eau , les ébranlements des explosions ayant fissuré la citerne à eau , maçonnée !; et en plus avec 600 hommes, dont 400 réfugiés  dans le fort ) , groupe électrogène ; au sous sol : munitions, dépôts, chambrée , W.C, sortie de secours ; salle d' armes 47 AC et MAC 31et affut lance -grenades à gauche du RdChaussée.

    - Il faut le dire  - et se le dire , et ne pas se voiler la face - :les fortifications Maginot sont d'inspiration française , eu égard à ce qui était pratiqué avant 1914 , avec les enseignements " au feu " , dessous 16 ( ou 17) , mais c'est aussi la copie des Feste , de 1907-1910 et des inspirations de défenses allemandes , voir Ligne Hindenburg; mélange de tout çà  ( mais hélas , trop poussé à l'extrême, donc , trop cher).

De plus , ces GFM modèles B possédent des créneaux faits-tournés-percés sur place  ( les cloches arrivent in situ brutes de fonderie , voir celles dressées -depuis peu - en " fantômes" - sur leur base , au casernement du Restefond à Barcelonnette ) ; elles sont équipées de créneaux amovibles renforcés, montés-sertis par un énorme " clips" , et munis d'une rotule d'une quinzaine de centimètres de diamètre percée axialement pour laisser passer soit le tube du F-M et son visuel , soit une lunette courte sur bloc à deux poignées, soit des jumelles-bloc, ou un visuel de surveillance ( mais , hélas, sans oreille , on surveille "trés mal" , surtout la nuit ! car la nuit, on ne surveille qu'aux sons et aux oreilles !....)

   - Il y a égalemnt un affut lance-grenades de 60mm, sous une cloche basse , spéciale lance-grenades ( portée : env 1200 mètres) ; affut et tube jamais montés ; montés , au pluriel, car TOUS les ouvrages de Ligne Maginot comportent une cloche et affut lance-grenades , dans un bloc quelconque, mais les tubes n'ont jamais été montés , car " pas au point"!; en effet , les tubes et les évacuations des gaz fuyaient légèrement , étant constitués d'un tube lisse et fixe , à 45 °, avec des évents ouvrables ou fermables suivant la" hausse" et distance de tir ( même système que pour les mortiers de 81 mm équipant les tourelles de mortiers , tubes fixes inclinés à 45 °) ; donc , non encore installés ; donc ouverture sommitale provisoirement fermée par une grosse tôle , ou de la tape épaisse d'origine ; coût de l'ensemble , opérationnel ou non : environ 30.000 euros , soit le prix de deux Mégane II , ou de deux Duster... ( co^ut d'un fusil-mitrailleur 1924-1929, environ 500 euros, à titre indicatif ; coût d'un fusil MAS 1936 , le MAS 36 , dénommé -en Algérie ,- le "tranquille", en grande production : 100 euros; précis, simple, léger,pratique mais dépassé par le temps...)

 

 C'est à cause de la non perception , la nuit- des sons , par les guetteurs des cloches GFM , que sur des photos d'époque, ou aperçoit jouxtant les casemates , une sentinelle prés d'une guêrite  construite de bric et de broc , genre "cabane au fond du jardin" , pour l'aisance , afin de surveiller, écouter, entendre, les alentours; car , à bien y regarder , la Ligne Maginot "n'est qu'un monstre sourd et aveugle" , même s'il peut tirer dans tous les sens et faire trés mal , une fois la cible repérée... C'est la raison pour laquelle , au bloc B 1 du Chénois , on trouve , sur la gauche-ouest, à dix mètres du bloc , deux trous individuels et une amorce de boyau ; ces trous étaient occupés la nuit , les Allemands étant au contact du 18 Mai au 13 Juin 40 ; ces trous d' homme permettaient  la surveillance de nuit ; les sentinelles sortaient du bloc par l'issue de secours afin de se rendre dans ces trous d'homme individuels ; il semble , d'aprés les nombreux étuis de cartouches soit 8x 50 Lebel ou 1929 C ,  restés sur le dessus du bloc et un peu enfouis, que quelques "cartons" étaient faits à partir du dessus du bloc ( il fallait être inconscient ,  de tirer d'en haut, alors que l'on pouvait tirer à la mitrailleuse  , de la tourelle d'A.M ou du F.M du GFM...)  Les enseignements tirés du triste sort du voisin - la Ferté- avaient été appliqués tout de suite , faisant mentir la doctrine de la Ligne Maginot , en montrant également les errements du heut commandement... .

     Pour la petite histoire : certains de ces périscopes, qui n'avaient pas tous été chipés par les Allemands , ont pris du service , o'u ?  /  à Dien Bien Phu ; Puis  les périscopes en stock , détenus-stockés à l'ERGM de Poitiers, ont été reversés aux Domaines, il y a une vingtaine d'années , et revendus aux civils  (surtout aux Hollandais, trés friands, et Allemands )  .

L'arbre seul, au centre, jouxte le trou béant -5,50 mètres de diamètre- ancien logement de l'ensemble tourelle d'armes-mixte, modéle 1905, avec ses cinq voussoirs, tourelle sautée en septembre 1944, détruite par les Allemands en retraite; en contrebas à droite : cloche lance-grenades ; mur vertical à grande façade : peu épais (un mètre de béton armé) : c'est la paroi du départ du puits d'escalier ; en cas d'intrusion ennemie, l'artillerie lourde française, postée en arrière, pouvait facilement percer ce mur « léger » et ainsi arrêter cette intrusion ; terrain en pente, à gauche : ancienne rampe du pont-roulant ayant servi à installer les cuirassements ;en haut à gauche, près du tas de bûches :

panneau indicatif : "Radar allemand à 300m » , arraché plus tard , peut-être par le vent (« vent fripon,Prudence,prends garde à ton jupon » Georges Brassens).

 

 Même bloc B1, sous un angle de vue différent 

Champ de tir vers l'Est  Thonne le Thil et casemate CHRIST qu'on devine à droite à 1 km. Au fond à droite, petite colline portant le fort Petit Ouvrage de Thonelle  à 7 km. ( portéee utile du canon anti-char de 47 mm : 1000 mètres ; portée pratique de la mitrailleuse Reibel MAC 1931 : tirs directs : 2500 mètres, tirs indirects (canon  incliné à +20° maximum ) : 3500 mètres :  -  ben oui ! avec une mitrailleuse, on ne tire pas forcément sur une cible , à vue , mais aussi en tirs indirects, sur des objectifs reperés sur la carte, pendant un petit laps de temps, pour géner une troupe ou des camions , au loin ; voir plus loin ,"Bloc 3 et 4", fiche technique sur " le tir des mitrailleuses"; les balles , les "pellots" , ne tuent certainement pas ,ou peu, ou moins, mais çà doit flanquer de sacrés claques, surtout , si entre temps, elles se sont déséquilibrées-désaxées , et arrivent de travers!!! ( pour les mitraillauses " de plein champs" , en position dans la nature , l'angle maximum est de 45 °, ce qui donne un tir de balles jusqu'à 5 km (sans vent de face) ; là , çà doit avoir un "effet moustiques".

   Plein sud de B1,à 200 mètres environ, en plein bois de chênes,actuel, se trouve, visible sur une longueur de 300 métres environ, un fossé anti-char avec butte anti-char; ce fossé faisait le tour de BI, en cercle ayant pour centre la tourelle d'armes-mixte et ses deux petits canons de 25 mm,qui ainsi pouvaient aisément trouer le ventre ou les flancs des PZ I ou II,qui se seraient aventurés dans les parages. Ce fossé annulaire a été été un peu conservé par ce bois ,ainsi qu'un lacis de tranchéees; les autres traces ont disparu dans les champs et pâtures,nivelées.

  Lundi 4 Mars 2013 ; temps splendide; il a dû y avoir beaucoup de vent , sur le haut du bloc B 1 , pour que tous nos panneaux explicatifs et surtout de sécurité s'en aillent ! ou s' envolent ! ; ont-ils fait comme les cloches , parties à Rome ? ( sans pape!)  A moins qu'un irrégulier n'ait appliqué sa loi, en espérant sauver les chauves-souris, "du mauvais sort que veulent leur réserver des soit-disant anti-écolos" - alors que c' est nous , pratiquement, qui surveillons le site...." et gardons " la boutique" . ( similitude étrange : celui qui porte l ' étiquette ECO est un type bien ; celui qui ne la porte pas....,; à quand l ' étoile ?....A réfléchir , quant à ce sinistre classement !  " Ah , je suis le sauveur de la Nature ; les autres doivent être détruits !")...Beware..

 Fin Juillet 2015 , un malin équipé d' une disqueuse a cisaillé la poutre en U qui obturait la meurtière béante du GFM Haut ; y a t il pénétré ?..Puis a cassé début Aout le tampon en béton de la meurtrière du GFM bas , qui sert ( ?) de nichoir ? aux chauves-souris ? Acte gratuit ....?

   B 1 , nicheS.., vide ; Warum ?  why ?

        Haut vol .7-affut-du-lance-grenades-du-b1.completDébris-tour de tourelle A-M(2 affuts25 et MAC31)GFM baspetit panneau explicatif;créneaux de façade 47 et MAC31

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×