TRAVAUX B 7

drapeau d'un soldattchenois-trous-diamant-011-1.jpg

chenois-trous-diamant-010-1.jpgt

chenois-trous-diamant-012-2.jpg     trous de forage à la carotteuse-diamant, pour étude du béton par les Allemands....(coin latéral et dalle de toit)   

  Aprés accords (s!) et discussions, on peut s'installer dans le Bloc B7, afin de faire "un  peu ressortir l'Histoire" ;en effet les gens sont maintenant demandeurs, aprés deux générations passées, aprés la défaite, et que les acteurs-non fautifs de la défaite- sont morts ! Ce mouvement provient aussi des actions des conservatoires, et en particulier du Conservatoire du Patrimoine, et des "Journées du Patrimoine".

Le B 7, comme toutes les casemates et blocs de la Ligne Maginot, est constitué en béton armé, trés ferraillé, béton solide car riche en ciment; les dalles de toit, épaisses : deux mètres, trois mètres, ont été enduites de goudron, pour l'étanchéité, puis recouvertes d'une couche d'argile, de 10 cm d'épais, puis de 20 cm environ de terre fertile, et engazonnées ("il manquait les tondeuses à gazon sur la Ligne Maginot!); au bout de soixante dix ans, avec l'acidité des sols et des plantes-arbustes qui ont poussé : çà fuit dedans, et le béton se " décompose", faisant des stalagtites (et des stalagmites ! ).

Donc, aprés demande au propriétaire: Maire de Thonne le Thil, et demandes-mails à l'ONFCS-MEUSE, nous  nous attelons à des travaux d'étanchéité, ce 18 Juin 2011.( Conservatoire mis au courant )

18 Juin : anniversaires divers: -appel à la résistance du général de Gaulle,

                                              -jour funeste de la bataille de Waterloo, 1815, jour de pluie battante dans les mornes plaines belges,donc : boue, qui empêcha l'artillerie de Napoléon d'être mobile, donc efficace, à l'encontre de l'artillerie britannique, avec des roues à larges jantes, donc ne s'enfonçant pas dans la boue, donc trés mobile, donc efficace, donc défaite!....

                                              - 18 Juin 40 : le temps splendide, un ciel bleu-bleu limpide, depuis plus d'un mois, aprés accord entre le diable et un certain Hitler, permet aux avions allemands de continuer à voler dans le ciel de France, donc à écraser l'Armée Française .Et au "passage, passant par là...", de tirer quelques civils, d'en coucher une bonne trentaine de mille par terre, histoire de géner, paralyser les mouvements (lents) de l'Armée Française, aidés par ses agents renseigneurs en civil, mêlés aux populations en fuite et en panique (bonne stratégie! bien vu).( pseudo "cinquième colonne", mal nommée).

- UN , un exemple , parmi toute une ribambelle de faits , rapportés par pas mal de gens,( censés) : lignes extraites de " Il était une fois à Fresnois- guerres et miséres" , livret de l'Assoc d' histoire de Fresnois, prés Sedan ( trois cratéres de bombes de 500 kg, au carrefour Bellevue, fRESNOIS , livrées par Stukas.....) : " c'est là que le comportement d'un individu à moto , vêtu de l'uniforme d'officier français , et qui donne des ordres  de repli , apparait suspect à Fernand TAVENAUX , ancien combattant de 14-18 qui l'interpelle. L'individu disparait rapidement . 5 eme colonne ?".

 Et ce 18 Juin 2011 , avec de la pluie (il pleut toujours , le 18 Juin, et même , maintenant, tous les étés): une équipe d'Histoire alliée vient nous aider à décaper la dalle du bloc B 7, qui, dés les premiers coups de pelle - à main-, laisse apparaitre un certain degré de désagrégation de la surface de la dalle (part en particules). Constaté, ou re-constaté que: une balise "acoustique", installée par l'office de tourisme du canton de Montmédy, et du groupement inter-frontalier "Gaume et Montmédy" et alentours, pour la promotion touristique des environs, la dite balise-borne a été arrachée , certainement par une main fanatique-imbécile-intolérante, avec certainement une âme à propension martyr , derrière; s'il tient à être martyr, il peut s'engager dans des actions humanitaires de par le Monde....pour être utile.( balise-borne acoustique payée par la communauté : municipale, cantonale, régionale...).

   NEW  : NOTA : renseignement recceuilli auprés de Roger , guide à l'ouvrage-frére de la Ferté, Villy-la Ferté: nous nous demandions que pouvait  bien être le trou latéral , dans un coin, à droite, sur le mur du bloc B 7 / sortie du tuyau d'évacuation de la cuisinière à charbon (il y en avait une) de la cuisine du fort du Chénois ??  évacuation diverse ??. Question sans réponse. Puis, en décapant la dalle de toiture pour étanchéification, est apparu un trou de 18 cm de diamètre (le même que le trou latéral) : trou pour le mât du drapeau ???; que nenni -  REPONSE : les Allemands, trés en avance (eh oui!),( voir , à ce sujet, le film du Cercle historique de Donchery, fait par Sébastien Montany et nous,sur Youtube, traitant en dix minutes de la Percée à Sedan, sur le tour vertical oeuvrant sur les circulaires de tourelles du Panzer IV: outil édifiant !) -curieux, inventifs, tant à la Ferté qu'au Chénois, ont fait des forages -carottages du béton constitutif de la maçonnerie des blocs, afin d'examiner et étudier la matiére, et le béton . Et pour ce faire, ils ont fait des carottes de béton armé, avec comme outils des carotteuses  au diamant de diamètre 18 cm environ, raison pour laquelle les parois de ces deux trous sont lisses-propres-propres. C'était il y a 70 ans ; et les carotteuse-diamant ne sont arrivées en France qu'il y a une quarantaine d'années; une raison supplémentaire de la défaite de Mai-Juin 1940, hélas.( et les tours verticaux, trés gros, sont arrivés il y a une cinquantaine d'années! retard et prétention, quand tu nous tiens.....)

 - Surprise-surprise, ce Lundi 7 Novembre 2011 (alors qu'avant, des "malins", ou se croyant comme tels, cassaient ce qu'ils pouvaient!), donc, surprise, un soldat "irrégulier" (on ne sait pas qui sait!), a planté sur la dalle de toit du B 7, un petit et grand mât, tronc de bouleau, avec un grand drapeau (français!); ce qui est trés bien; on avait prévu un grand mât en fer, SNCF, ou autre, et il remplacera ce mât-bouleau... Bien! plus tard, il faut laisser le temps aux tanks...Merci à "l'irrégulier".

 

 

   dalle B 7/ çà gratte dur;  çà nettoie, çà coupe,bois laissé/PLACE  on arrive et on descend tout/curage  8 heures du matin  çà re-gratte 

  aprés été de pluie,comme dit:goudron    re-goudron sur B 7 il fait beau (enfin) : goudron  

  nettoyage devant ,curage fossés,puits Aprés avoir remonté,, à la pelleteuse, les bornes qui avaient été précipitées dans le fossé diamant, mises au faitage du fossé diamant pour protection future, de chutes, ces deux dites bornes ont été replacées, leur pieu-pied dans leur logement; un essai de peinture, blanc et rouge a été fait pour balise; que nenni! fi donc de la peinture moche! celà a choqué l'âme d'artiste de deux ou trois intelligents, qui les ont re-précipité dans le fossé diamant, la peinture, pourtant moderne ayant choqué trés certainement leur sens poussé de la beauté; ont certainement trop lu Kant "Critique du jugement".(la prochaine fois, c'est piégé!) Il y a bien des salopards qui sont allés voler la ligne électrique du G.O Agaisen/Sospel , et torcher tous les barreaux de l'issue de secours à la torche oxydrique! pourquoi pas ?!

 A l' occasion de la fin du " calendrier maya " peut-être pour cause d'absence d'encre , pour son rédacteur, ou d'absence de ciseau à pierres et maillet ... mais surtout à l'occasion de l'accés au Bloc B 7 que nous allons refaire - entente- ( c'est bien de s'entendre, on peut s'écouter")  donc , le site sera fractionné ; il est d'abord mis " en panne" , " à quai", pour travaux de réfection. A l'an que ven!.

 Installation de grilles , en barrages(S !) pour limiter les intrusions , afin de ne pas déranger les chauves-souris, qui dorment , ou mangent, ou circulent...

 grilles-sous-sol,porte wagonnets                                                                              28/9/13,travailleurs et paellagrilles en sous-sol(comme
 Aprés études de photos d' époque d' origines diverses et de doc , il ressort que le socle en béton devant le B 7 supportait une baraque en bois construite par les Allemands, certainement poste de garde du fort pendant l ' Occupation,; en effet , la ligne H.T qui arrive au transformateur alimentait en partie le fort, son éclairage et le radar allemand ,certainement, La baraque a été incendiée.  .../...NON : aux dernières nouvelles, cette baraque a été emportée par un local , afin de l ' installer chez lui ; ce , en profitant du moment du départ des Français - 13 Juin 1940- , et du retour des Allemands , vers fin 1940 ou début 1941; en effet , sitôt l ' abandon , les Allemands ont dû visiter-patrouiller dans le fort ( qui était peut-être piégé !) et puis sont vite repartis à la poursuite des armées françaises , et belge,et anglaise, en retraite vers le Sud de la France ( voir plaque du 4eme Carabiniers de Bruxelles apposée à Moux-Aude); les locaux sont venus chercher " à manger" dans le fort ; et le pire, c' est que six mois ou neuf mois aprés , les armes sont encore dans les créneaux ( il est vrai qu ' un F.M ou un canon de 47mm, çà ne se mange pas ). En 1970 - 1980 , le fort était encore " super marché" pour les locaux : établis , escabeau , planches, fers, etc....même quand l ' armée y était ou y venait ( partie en 1985-87)( et le pire , même sans rampe à l ' escalier principal : jamais eu d' accident !)

Surprise le 15 Octobre 2015 , venant certainement de la mairie de Signy-Montlibert : le chemin de terre direct venant de Montlibert est encailloué sur une centaine de mètres ; thank you very mutch Madame le Maire.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×