photos B3

côté ennemi,Nord,GFM,cl A.M.                       B3,de B4.GFM,et reste de périscope               

                                                               B3;GFM de B4,cimenté pour  Sur le coin nord, à gauche, 1ere photo, sur l'entourage -béton de la cloche d'armes-mixte : deux impacts de calibre environ 150mm, qui ont "raclé"le béton sur une trentaine de cm de profondeur sur un mètre de large, en surface: la fortification était costaud!   ratelier à 17 coups de 25 mm

     

  B 3 vu de B4; on aperçoit Herbeuval, au fond,gauche.B3 par dessus GFM  B 4,embout périscope 

         coupe bloc B 3 La casemate B 3, tirant vers l'Ouest et la flanc Nord de la casemate de Sapogne, se trouve en contrebas de l'ensemble des avants du gros-ouvrage; sur sa toiture , se trouve un cylindre-moule de pilotis, abandonné dans les champs .( un autre se trouve en lisiére de bois prés de B 1) . A B 3 , se trouvait , au départ , vers 1990 , la "nidaison" des chiroptères, venus  on ne sait comment (? ) (peut-être , tout seuls ?) ; un petit panneau explicatif et signalisateur était accroché à la façade d'armes, mais un malfaisant l'a arraché ; ce bloc constituait en effet, le site-chauves-souris dit " les souterrains de Montlibert " : "anciens blockhaus de la Ligne Maginot"; Un tapis de crottes de chiroptéres se trouve à la casemate de Guerlette, voisine, mais il n'y a plus de bêtes; ce sont peut être celles là qui sont allées émigrer au bloc B 3 , car ce sont des animaux plus ou moins migrateurs et voyageurs , dérangés ou pas.( Cf les grands-murins qui logeaient dans les fentes des bancs calcaires du lieu dit "la Falaise", à Donchery) .

.Cette casemate comporte deux ou trois impacts de calibre 150 mm environ, sur sa face nord.

La casemate-Bloc B 3, comme sa soeur Bloc B 4, , faisant partie d'un ensemble-fort - gros Ouvrage, sont rattachées au fort par cage et galerie  et sont similaires aux casemates indépendantes ,mais ces derniéres n'ont pas de cheminées-cages d'escalier-galerie souterraines les reliant à "l'ensemble-ouvrage" ; certaines ont des amorces de cages d'escaliers, ou mêmes de galerie : Casemates de Sapogne, de Bérenbach, P.O Bois du Four,  B 3/Laudrefang , etc; Par contre, certains ouvrages ne sont pas tous reliés par galerie : l'exemple le plus frappant est celui du (gros) P.O de Laudrefang : l'ensemnble P.O est relié souterrainement ( et , derniérement , noyé de terres par l'Armée, "par sécurité"(!?!) , tandis que la casemate Sud B 3 est indépendante (et gérée-refaite-entretenue par l'association ASPOLT , et briquée) . Ces travaux d'extension, prévus , sur plans, commencés , ont été arrêtés par manque de crédits . Ces casemates de Type CORF  sont des extrapolations de tous les enseignements de  1914-18, des dessous 1917, des casemates allemandes, des constructions diverses de l'Armée Française et en particulier des deux casemates , perdues dans la nature , prés de Neuvilly en Argonne, réalisées par le Lieutenant COURSON, dits "abris Courson" , blocs de béton armé tirant en flanquement , à quatre créneaux de mitrailleuses, deux dos-à-dos.( construction de 1915).

 petite vue dessus aprés la Ferté et casemate

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×