mauvais souvenirs de 1916

Apremont:stollen,poste-tir,   chateau d'eau gare enterrée Peuvillers  Mauvais souvenirs.tranchées-béton bois d'Apremontabri allemand souterrainsoutes canon 380 Max à Pillon ,55 cuve canon 380mm de Muzeray 55 obus de marine 380mm,Ptée:35km; obus de 150mm,Bois des Caures55 tranchée d'attaque (Bat) bois Flabas Beaumont-Verdunois,pulvérisé. vAUQUOIS/107 Tués volatilisés 15 Mai 1916Autre exemple de " mauvais souvenirs" ! les tranchées allemandes bétonnées de Saint Baussant,54470, prés de Flirey, saillant de Saint Mihiel...confortables, solides ; entretenues par une équipe de courageux .A côté, bord Est de la D 904 , Nord de Flirey : entonnoirs de mines ( 130 explosions ...),au bout d' un chemin troué, qui fut goudronné( mais site conservé par l 'ONF).  Et aussi , Messines et la Douve ; et Ypres , et Troyon ; et le Kanonenberg-fortifié-bétonné; et les autres...

côté allemand:tranchées        Exemple de misères,et de mauvais "souvenirs":Fort de la Pompelle, ceinture de Reims, sur la RN 44 allant à  CHALONS en Champagne, fort Séré de Rivières (en moellons!), repris par les Français, et gardé jusqu'à la fin; éminemment matraqué au gros calibre, superstructures ravagées, murs écroulés, mais,malgré la maçonnerie dépassée, le fort a tenu " le coup";         Mauvais souvenirs autres : la découverte des galeries " stollen , abris divers réalisés par les Allemands, partout , sur tout le front : voir "Krieg" de Ludwig RENN-1928- ou dans Adolf BUCHNER,"Bataille de Vauquois" et la Fuchsbau  Kaserne! .....Edifiant...  

  - Au sujet de l ' artillerie  allemande : Verdun , page 218 Historia spécial de Décembre 1967  : " 21 millions d' obus ont été tirés au dessus du 120mm ; en dessous : " non comptabilisés"...  -  " Cent quatre batteries allemandes du 77 au 305 soit pus de 400 canons , tirent pendant plus de trente heures sans interruption sur un front de deux km , Côte 304; puis , l' attaque arrive ; le 77 eme résistera".....  

 - " Nous nous étions réfugiés dans un trou d' obus ; un camarade dit :" j 'ai envie de chier, je vais dehors" ; sitot sorti ,un obus arriva et le pulverisa ; les morceaux restèrent trois jours autour; quant à nous , on faisait dans un journal, qu 'on jetait par dessus ; puis quand il n' y a plus eu de journal , on faisait dans la main ! L' avalanche dura trois jours" /secteur de Verdun ; arte , . ; les obus de 77 , 105mm, c.à.d , "les petits calibres", usités " pour faire le ménage" , n' étaient pas comptés sur le théatre de Verdun; les Allemands en auraient tiré environ une cinquantaine de millions !....( obus tirés pendant la Grande Guerre, sur tout les théatres : entre un milliard et un milliard 300 millions ! cà fait cher , tout çà !  9 millions de tués.   

 Mauvais souvenir également : l ' ossuaire de Douamont , 1932 , et ses ossements de 130.000 pauvres soldats ,Français et Allemands ...( Ossuaire monté à l ' initiative de l' évèque de Verdun , -et pas de la République , ou de l ' Etat ! -, dessiné par Azémà " premier prix de Rome en 1921" , champion de l ' Art Déco, et architecte entre autres du Palais de Chaillot "..)....

 Sape, ennoyée mais non effondrée, vers Bagatelle, venant de l ' abri du Kronprinz ( P.C de division , en fait) Argonne.  " Bouche " de sortie- meurtrière , d' un minen enfoui -creusé par l'intérieur, sous les roches, Chavonne.( avec écran-parapet de terre devant ; ce système  sera copié par les fosses à mortier-Maginot .Wp 000573 U

n peu plus loin ( loin  !) : épluchures de bataille.Wp 001631

           Wp 000574   Pauvre laboureur , qui trouve çà entre les pattes de son cheval, en 1920,ou sur le soc des tracteurs....                                                    

petit abri,Pompelle

La Pompelle-fort Est de Reims.  Dans les plaines " à betteraves" et céréalières du Nord-Est, Cambrai, Achiet, Bapaume, Champagne, Soissonnais, tout à été ré-enfoui-comblé-sans trop y regarder !), mais dans les collines ou bois, rien n'a été touché, sauf les tranchées Hindenburg,à Cunel, Villers devant Dun....Le terrain " se lit" encore 100 ans aprés....En 1968-70, dans les bois de la Hatrelle,Nord Sedan, sur les chemins de bois empruntés par l'armée allemande se retirant aprés l'armistice , des casques " à boulons" se voyaient sur les bords, jetés, et par forcément pourris...

coffre sud la pompelle

       abri et tranchéescoffre Nord la Pompelle impacts la Pompelle

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site