Chasseur alpin-Vélosnes!

 - Mon père avait fait son service militaire dans les Chasseurs Alpins.Il était originaire de la Meuse.A sa libération du service,il revenu s'installer et travailler dans la Meuse.

A la déclaration de guerre,il a été tout de suite rappelé, et incorporé à l'équipage de Vélosnes en tant que soldat de 1ere classe, au 155 eme R.I.F;Il était affecté comme fantassin dans un bloc d' armes;lequel...?.L'éffectif d'équipage était de 300 hommes environ.Les Allemands les ont plus ou moins approché sur les devants mais à bonne distance néammoins.Des patrouilles tentaient des approches, sans plus. La tourelle d' artillerie agissait dés qu'une cible,rare, se présentait, et elle faisait quelques tirs à priori.Mais à l'intérieur de l'ouvrage,chacun étant à son poste,on ne savait rien.

Le 12 Juin,rassemblement et appel.Et on nous ordonna de tout casser:-les canons,aprés quelques tirs,beaux canons de 75mm longs,tourelle modèle 1933, furent passés au chalumeau par une équipe du Génie;les cuves à gas-oil, crevées,les trois fourneaux de mine de galeries,garnis et sautés,on vidangea les moteurs diesels qu'on laissa tourner sans huile,et le feu fut mis au carburant qui coulait partout...Notre bel ouvrage partait en fumée.

A pied,avec quelques armes et fusils-mitrailleurs,nous sommes partis vers Verdun,où nous avons résisté une journée,mais sans munition,c' était vain et stupide..Nous avons retraité en direction des Vosges,au milieu d' un fatras d' unités en retraite, en combattant.Finalement,nous étions fait prisonnier à Rambervillers.Pour cinq ans de jeunesse passés derrière des barbelés,et à faire des travaux pour les Allemands....

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×