"La petite fille de dix ans",Montlibert.

- Je suis originaire de Montlibert,;j' y habite depuis 86 ans...En 1939, j ' avais neuf ans; je savais que le fort du Chesnois était en construction , car tout le monde venait y travailler.; il y avait beaucoup de Belges, qui venaient d' Arlon ou de Virton; les chantiers payaient bien..Puis , il y a eu la guerre; et quand les Allemands ont attaqué tout le monde est parti; mon grand-père a attelé la jument poulinière à la charette, garnie de barda, le jeune poulain étant dans sa cage, moi assise à  ses côtés; à pied, nous sommes partis en direction du sud; nous sommes arrivés dans l' Yonne, mon grand-père, toujours à pied, tenant la jument par la bride; le poulain descendait de temps en temps de sa cage et allait têter sa mère,et trottinait un peu à ses côtés, puis , trés vite , on le remettait dans sa cage..

.Nous sommes arrivés dans l' Yonne, avec les Allemands sur les talons, vers le 15 Juin ; les Allemands nous ont dit de repartir d' où l ' on venait. Nous sommes donc repartis vers Montlibert. Et là ,spectacle de désolation :- plus rien à manger , les jardins , non cultivés, étaient envahis de mauvaises herbes , plus rien  , plus de vaches , elles étaient parties, et étant laitières, non traites , elles étaient mortes, ou avient disparu. On a retrouvé quelques unes des nôtres , car les vaches étaient marquées au sabot..

.Ce sont les Allemands qui nous ont nourris, à leur cantine, qui était la cantine de la caserne de l' ouvrage du Chénois, caserne-atelier-douches et dépots de l ' ouvrage du Chesnois, à la sortie de Montlibert. Et nous sommes restés là, revenus chez nous....J' allais de temps en temps en Belgique , à pied , bien sur, et je faisais un peu de contrebande ; je me souviens qu ' une fois , j' avais passé une paire de chaussures coincées sous mon corset; un jeune douanier m ' avait vu et contrôlé , mais il était gentil....Je ne me souviens pas de la construction du fort , mais seulement des gens , de l ' extérieur, qui étaient dans le village...

." Une fois, aprés être sortis de la cantine allemande , tenue par qui ? soldats français prisonniers ? soldats allemands ?.., et être revenus chez nous avec notre gamelle , un , ou deux soldats allemands sont arrivés en courant : " Ne mangez ps , ne mangez pas la nourriture ! vous allez mourir ! il y a du fuel dedans !" , sabotage des Français ?, erreur ?  accident de manipulation ? volonté de nuire d' un Allemand ? je ne sais pas . ".20 SEPT 2015....

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×