Le Sergent de la Coloniale.

 Fort du Chénois , prés de B 7 , chemin ( refait !) de Signy-Montlibert aux bois de Sourcillon-Fontaine .

" Ah , vous êtes de l ' association du fort du Chénois ? Moi , j ' habite de temps en temps à Montlibert , dans la maison de mes parents.....J' y viens de temps en temps , car nous habitons à Metz , à Verny , ou se trouve un ancien fort allemand....J ' étais dans l ' Armée de l ' Air.....Mon père , qui racontait peu , s' est épanché une fois , et il m'a dit : " j ' étais sergent dans l ' Infanterie Coloniale, et spécialiste ( ou sergent-chef) ; à la déclaration de guerre, étant observateur , on m ' a envoyé dans la Ligne Maginot ; et j ' ai été affecté au fort du Chénois...Là , je participais à des observations à partir de cloches , dont les cloches de guet GFM du bloc B 3, en contrebas .....Et je voyais , à travers le bloc -jumelles , une jolie fille qui prenait le chemin des champs , , venant de Montlibert, et qui allait à son jardin , sittué dans le creux,, là où il y avait plein de jardins non potagers; elle y venait souvent , et je la regardais , la regardais....Un jour , que je n ' étais pas de service , au lieu d' aller au bistrot de Montlibert , je l ' ai attendu ; râtée , elle n ' est pas allée au jardin ...Et le lendemain " pas râtée", elle est allée au jardin...Je l ' ai accompagné , ....et puis accompagné...Et finalement , elle est devenus ma femme.......Observée et repérée au bloc-jumelles d' une cloche de Guêt et fusil-mitrailleur de la Ligne Maginot....Nous nous sommes mariés.....Et puis , je suis parti en permission ;  et de retour , en gare de Reims, pour aller rejoindre le fort du Chénois , les gendarmes m ' ont dit : " ne vas pas au fort du Chénois , il n ' existe plus ; vas plutot  à Montauban, car les Allemands arrivent..." ; Donc je suis allé à Montauban , un des hauts lieux de la Coloniale , où , la défaite arrivant , " on préparait " déjà la revancnche , afin de refaire l ' Armée Française " plus tard , et plus loin"....Et je suis resté dans les parages du Sud-Ouest; et un jour , j ' ai pris le bateau pour Dakar ... Et , là , nous avons débarqué en chaloupes du paquebot , car il y avait une histoire avec les Anglais et de Gaulle , et on nous tirait dessus à la mitrailleuse de la côte; donc , nous avons débarqué en chaloupes.....Et puis, la suite est connue : l ' Armée d' Afrique , puis les combats , puis le Débarquement de Provence , puis la libération du pays....C' était la tourmente ....et la guerre , et la revanche....".  Et puis mon père a continué aux guerres de la République , beaucoup de guerres , et a terminé sa carrière comme lieutenant ; Et voilà l ' histoire , à regarder à partir d' un créneau d' une cloche en acier , faite pour la guerre, d' une jeune fille qui allait au jardin , dans un village prôche de la frontière belge....."

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×