Propos de Mr LEMELLE;

Propos par Mr LEMELLE;

- Témoignages de Monsieur LEMELLE; receuillis par  Rémi DUPONT , de Carignan , le 15 Octobre 2013.

......" Je me souviens ....Je n' étais pas trés grand , six ans seulement ...Il y avait des baraquements et une cantine en bordure de la route du village de Thonne le Thil ; c ' était pour les ouvriers du chantier .... Prés de la Croix du Christ, route nationale et route d' Herbeuval , , à la place des champs , il y avait la cantine " officielle".   Et il y avait d' autres baraquements à Signy-Montlibert....Il y avait même un café et un coiffeur   ;Et je suis allé  une fois dans la boutique de ce coiffeur me faire couper les cheveux , accompagné d' un parent..;

L' atelier des ferrailles et de ferraillage et autres  chantiers étaient installés sur la crête et le plat entre la casemate de Sapogne - qui existait déjà- et le gros ouvrage du Chesnois, en construction.....

  Je me souviens fort bien de la célébration et de la cérémonie aprés la fin des travaux , et de la fin de construction de l' ouvrage du Chesnois ; il y avait foule de militaires dont certains en grande tenue , et de civils....Le Lieutenant Bourguignon Maurice logeait chez l ' habitant , dans une chambre , Rue Haute à Thonne le Thil , au coin de la rue qui descend à la Mairie-école.. Il commandait la casemate de Thonne , effectif d' une cinquantaine d ' hommes , ,ce jusqu' au 20 Mars 1940 , date à laquelle il est parti commander la Ferté...Et il a été mûté à la Ferté car il était réputé comme trés sérieux ( par le capitaine Aubert ? commandant le fort )  Le capitaine AUBERT Eugène dirigeait le Chesnois et commandait en même temps la 3 eme CEO , compagnie d' équipage et d' ouvrages dépendant du 155 eme R.I.F.( secteur de la Ferté à Thonnelle).

 C 'est l' organisation TODT qui a ferraillé l 'ouvrage du Chesnois.

  ...Le caporal- chef MILLE a été tué devant le B 7 , lors de l 'évacuation dans la  nuit du 12 au 13 Juin, en plein' orage; Il était originaire de Mouzay , au sud-Est de Stenay ; il a été enterré au tournant , prés de la place d' armes, et prés de la route stratégique ; çà n' est qu 'en 1941 ou 1942 , qu ' il a été exhumé par moi et d' autres  jeunes du village , sur requisition et sous la surveillance des gendarmes de Montmédy"....

   J ' ai toujours présents à  l' esprit tous ces souvenirs , bien qu ' ils soient vieux de 75 ans ...Et c ' est bien de récolter et d' écouter les témoignages ; celà fait revivre le passé , et garder  et conserver l ' Histoire simple. Merci" . ( Nous remercions bien vivement ce monsieur , qui a consacré quelques instants , et donné un témoignage conséquent ). R.D.

  Voir dans " schéma d 'ensemble du fort" la photo aérienne prise par les Français début 1940 , de l'ensemble du chantier des blocs de combat du Chénois ; zéro camouflage , zéro FAUMEC ! On y discerne bien , partant de la droite vers la gauche ( Est- Ouest) : la RN 43 , le poste de tourelle démontable modèle 1934 de mitrailleuse , une baraque ( ou sa trace), le carrefour du Christ , un bloc allongé : le B 1 , des chemins, un trou , celui pour le B 6- occupé par le radar allemand, , des baraquements, une voie qui mène au sud , vers la RN, le B5 et le B 4 , des baraquements; plus au sud , sous la route : des baraques , et les puits de service rebouchés; le terrain est constellé de traces diverses visibles tant du fin fond de l' horizon que du haut du ciel...

  - "

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×